Quelques mots et expressions allemands 2

Vous souvenez-vous, il y a quelques temps, je vous avez écrit quelques devinettes de mots et expressions typiquement allemands avec leur traduction, puis leur signification(relire ici). En cette belle journée d’automne, je vous propose aujourd’hui de  nouvelles petites devinettes. Les réponses seront publiées la semaine prochaine🙂

  • Abtrainieren – Détravailler
  • Auf dem Schrim – Sur le parapluie
  • Auf dem Keks gehen – Aller sur le biscuit
  • Es ist mir Wurst – Ça m’est saucisse
  • Einen an der Waffeln haben – En avoir sur la gaufre
  • Mutterkuchen – Le gâteau de la mère

Alors, saurez-vous deviner ce que signifient ces expressions?🙂 Bonne chance!

cours-particuliers-de-francais-college-lycee-IMGH1334831198_1

Mariage en Allemagne – les particularités

Mon mariage arrivant à grands pas, revenir encore une fois sur ce sujet est une bonne occasion de vous parler des particularités du mariage en Allemagne. J’en ai déjà évoquées certaines lors de mes articles précédents, ici elles seront toutes rassemblées🙂

  • Pas besoin de témoin

En Allemagne pour le mariage civil, il n’est pas obligatoire d’avoir de témoin. Beaucoup le font toujours « pour la forme ». Mais si un couple/un des deux futurs époux n’a pas de témoin, ce n’est pas grave, le mariage peut quand même avoir lieu. Nous aurons chacun un témoin mais nous n’avons rempli aucun document à ce sujet pour le dossier. Ils sont te´moins « non-officiels ».

  • Pas de publications des bancs

Une fois le dossier du mariage complet, la mairie ne public pas de banc pour annoncer la nouvelle au public. Ceux qui souhaitent vraiment que le monde entier soit au courant peuvent passer une annonce dans le journal.

  • Pas de congés extra

Aucune loi allemande n’oblige les employeurs à accorder des congés exceptionnels pour un mariage. Au mieux, un employeur accorde 2 jours de libre, au pire, comme pour moi, que dalle! Ainsi, je me marie un mercredi, et ma chef a refusé de me donner le mardi et le jeudi! Je n’ai aucun recours puisqu’elle est dans son droit, hormis me mettre en arrêt maladie (ce que je ne ferai pas). En Allemagne, le travail passe avant la vie privé!

  • Pas de livret de famille

En tout cas, il est optionnel. Chez nous à Frechen, il n’y en a pas du tout. D’autres mairies proposent soit d’offrir un livret basique et moche, soit en vendent des plus jolis avec des prix tous aussi jolis. Nous n’en achèterons pas puisque nous aurons déjà un livret de famille français, un seul suffit donc🙂. Surtout que le livret de famille allemand n’est autre qu’un classeur où l’on range les différents certificats, d’où son inutilité. Tout le monde a déjà à la maison un classeur lambda pour ranger ce genre de documents importants.

  • Changement de noms

Voilà un sujet délicat. En effet, pour la loi française, lorsqu’une jeune fille se marie, elle garde tout de même son nom de jeune fille qui la suivra à vie. Le nom de son époux n’est qu’un nom d’usage (pour l’État, elle est Madame Y épouse X). En Allemagne, une femme (ou un homme) qui se marie et qui décide de prendre le nom de son époux doit faire quelques démarches pour cela, ce qui a pour conséquence la perte de son nom (pour l’État, elle est Madame X tout court). Étant Française, je suis sous la loi française et si j’avais fait le choix de prendre uniquement le nom de mon mari, il aurait fallu faire un nombre inconsidérable de démarches dont la grosse majorité de l’administration n’a en plus aucune idée (ce qui veut dire que chacun se serait renvoyé la balle, le fameux jeu de tennis interminable), et en plus, il aurait fallu ajouter quelques billets pour tout cela. C’est pourquoi j’ai fait le choix de porter le double nom, choix que la plupart de mes compatriotes font également : cela permet d’avoir à la fois le nom de son mari sans pour autant devoir faire des démarches interminables et compliquées.

  • Prix

Se marier civilement en France est gratuit. Pas en Allemagne. Et ça peut vite revenir cher! La base coûte facilement 50€ (tous les certificats et justificatifs de domicile and co sont payants!!). Si en plus vous ajoutez un livret de famille, le fait de vouloir vous marier un samedi (+100€) et en plus ailleurs qu’à la mairie (+100€ voire plus) et vous avez au final au jolie petite somme bien rondelette rien que pour le dossier du mariage!

  • Mariage civil où on veut!

En plus de pouvoir faire venir un officiant de mairie sur le lieu de son choix, un couple peut aussi choisir de se marier ailleurs que dans sa ville de résidence ou celle des parents. Il suffit de contacter la mairie de la ville de son choix et la procédure es la même.

  • Mariage religieux

Nous ne nous marions pas à l’Eglise et de toute façon, nous n’aurions pas pu! Non seulement je ne suis pas baptisée, mais surtout, étant athée, je ne paye pas l’impôt sur la religion. Donc inéligible au mariage religieux. Ceci est valable pour le baptême des enfants, les communions, etc.

Voilà pour ces quelques particularités qui rendent le mariage en Allemagne assez différent du mariage en France! Je reviendrai d’ici peu pour vous raconter le déroulé de notre Polterabend et de notre mariage🙂

Et vous, êtes vous mariés à un « étranger »? Comment ce sont passés les préparatifs?

Two gold wedding rings

Mes endroits préférés de France

Après mes villes préférées d’Allemagne, d’Autriche et d’Europe, il est peut être temps que je vous partage un top spécial France🙂

  • Les Alpes : ma région d’origine, les montagnes des Alpes sont de loin les plus belles de toutes😛 ;
  • La Provence : avec ses paysages, ses senteurs, ses bruits et tout le reste si typiques qui nous donnent tout de suite cette sensation de vacances ;
  • Les châteaux de la Loire : Unique au monde et débordant de richesse ;
  • Disneyland-Paris : Ou comment passer de la réalité au rêve et à la magie l’espace de quelques heures ;
  • Paris : sans faire partie de mes préférées, il faut reconnaître que Paris est une ville magnifique ;
  • L’Alsace : encore une autre région magnifique  ;
  • Les îles telles que la Guadeloupe ou la Réunion : une autre richesse de la France
  • La Corrèze : sans être une des régions les plus jolies, la moitié de ma famille y est, j’y ai passé une grande partie de mes vacances étant petite, donc j’ai un attachement particulier avec ce département.

Et vous, quels sont vos endroits préférés de France? D’autres idées à apporter🙂 ?

Tour-Eiffel-Trocadero-630x405-C-Thinkstock

Kindergarten – La période d’adaptation

Me voilà de retour après une petite pause estivale :)! Notre rentrée au Kindergarten était cette semaine et j’ai décidé aujourd’hui de vous parler d’un des aspects de cette rentrée, la période d’adaptation (die Eingewöhnung), une particularité allemande inconnue des écoles maternelles françaises.

wrMFztPEgd_full

La période d’adaptation correspond aux premiers jours/semaines d’un enfant dans un nouveau Kindergarten, peu importe son âge. Cette période est là pour permettre à l’enfant de découvrir à son rythme ce nouvel environnement. Donc à la différence de l’école maternelle où les mini écoliers restent au moins tout de suite une matinée entière, et sans parents, là, tout est fait en fonction de l’enfant. Cette période d’adaptation se fait crescendo. L’enfant reste d’abord une heure avec un de ses parents, puis une heure complète seule, puis 2h, etc. Cette période peut s’étendre sur plusieurs semaines voire mois selon les difficultés de l’enfant à se séparer de ses parents ou à supporter de longues heures loin d’eux. Souvent, certaines « étapes » sont particulièrement difficiles comme rester pour le repas de midi ou rester faire la sieste.

Eingewoehnung1

 

La seconde spécificité de la période d’adaptation, comme déjà citée ci-dessous, c’est qu’un des parents ou une autre personne responsable de l’enfant doit rester les premiers temps dans la salle de Kindergarten. Ils sont présents, mais doivent rester à l’écart, le but étant que l’enfant se détache de ses parents et apprenne à découvrir seul son groupe, ses nouveaux camarades et ses éducatrices. Au fur et à mesure, on essaye de faire sortir les parents, d’abord 5 minutes « pour aller aux toilettes », puis 15, puis une demi heure, pour passer ensuite à une heure où les parents ne rentrent plus dans le groupe mais amène seulement l’enfant, etc.

La période d’adaptation est une période difficile pour pas mal d’enfants, mais aussi et surtout pour pas mal de parents qui ont du mal à se séparer de leur enfant, qui leur transmettent leurs peurs et qui sont également les premiers à verser quelques larmes lorsque vient l’heure de la première vraie séparation. C’est malheureusement une étape que tous les parents et enfants connaîtront un jour et finalement, heureusement! Les enfants doivent apprendre à devenir indépendants, on ne les fait pas pour les garder dans nos jupes jusqu’à leurs 40 ans😉.

Voilà donc une grosse partie de mon travail en ce moment :  se faire accepter par nos nouveaux petits et leur apprendre à se détacher de leurs parents, à devenir indépendants. Une mission loin d’être évidente mais une grande satisfaction pour tout le monde quand cette horrible période est passée😉.

Familie-Traenen-in-der-Kita-Spielzeug-kann-den-Abschied-erleichtern_image_630_420f

 

Amsterdam – Bons plans

Suite à mes deux séjours à Amsterdam et aux trois séjour de mon homme, nous vous avons préparé une petite liste des choses à voir lors d’un séjour dans la capitale néerlandaise🙂.

Avant de vous parler musée et tourisme, une petite découverte culturelle typique néerlandaise : lors de votre séjour, vous verrez certainement ces enseignes « Febo » qui proposent des petits snacks à acheter tout prêts et qui attendent dans des mini-fours dont la porte ne s’ouvre qu’après avoir versé quelques pièces. Les snacks proposés sont bon mais sont vraiment pour les toutes petites faims😉. A tester si le cœur vous en dit🙂.

les incontournables

  • Un tour en bateau sur les canaux

Pour débuter dans Amsterdam, un tour sur les canaux est une bonne idée, ca permet d’avoir une première approche de la ville et d’en apprendre un peu plus sur celle-ci. La pluspart des départ se font du côté de la gare centrale et généralement, les tour durent plus d’une heure. Il existe aussi des forfaits pour deux heures, combinés avec des musées, etc. Rendez-vous dans les agences qui proposent les billets pour trouver l’offre qui vous convient le mieux😉.

  • La maison Anne Frank

C’est un peu l’incontournable d’Amsterdam après le tour en bateau. La maison Anne Frank, c’est la fameuse Annexe où la jeune fille et sa famille ainsi que quatre autres clandestins se sont cachés durant la seconde guerre mondiale pour échapper aux Nazis. Vous y découvrirez l’histoire d’Anne Frank, le fameux journal ainsi que quelques autres objets et vous marcherez dans cet appartement aux murs encore d’origine qui rappellent une bien triste période.  Une visite très émouvante dont on ne ressort pas indifférent.

L’attente est longue avant de pouvoir rentrer, prévoyez au minimum une heure de queue (nous en avons fait 2h30) ou alors allez-y très tôt (le musée ouvre à 9h mais un vigil nous a dit que les touristes les plus précoces venaient déjà à 6h du matin!!).

  • Un tour dans le quartier rouge

A faire sans enfants!!! Vous lirez partout que c’est le quartier du sexe et de la drogue, ce n’est pas un mythe!! Très vite, on passe devant des vitrines de prostituées aux positions plus que suggestives, les magasins pornos se succèdent sur les trottoirs, et la drogue est partout dans l’air! C’est le quartier de la débauche par excellence! Sans être fan, un petit tour pour voir cette ambiance si caractéristique à Amsterdam fait un peu partie des incontournables, c’est une sorte de symbole de la ville.

De plus, la nuit, c’est le quartier en ébullition, plein à craquer de touristes et locaux prêts à faire la fête. Donc si vous cherchez de l’animation une fois le jour passé, ne cherchez pas plus loin😉.

  • Les musées de peinture

Amsterdam étant la ville des grands peintres, une visite par un musée ou une galerie d’art d’un artiste très connu ou moins, pour les amateurs ou non, peut aussi faire partie de vos incontournables. Et la liste des possibilités est presque sans fin. Le musée le plus connu de tous est sûrement le Rijksmuseum qui regroupe une grande partie des plus grandes oeuvres de Rembrandt. C’est également devant ce musée que se trouvent les fameuses lettres géantes  » I Amsterdam »où tout le monde y fait sa petite photo.

visite en famille

  • Le musée de la marine

Il s’agit là d’un musée en rapport avec l’histoire de la marine et contenant de nombreux objets d’époques ainsi que beaucoup d’animations ludiques pour les petits comme les grands. De plus, vous avez la possibilité de visité une réplique d’un navire de la compagnie des Indes Orientales, un lieu de jeu idéal pour les petits pirates!

Seul bémol, le prix, très élevé (15€ par adulte).

  • Le musée de Madame Tussaud

A faire si vous ne connaissez pas les autres musées de Madame Tussaud, ces fameux musées avec des statues de cire des personnes célèbres.

visite entre amis

  • Le musée du sexe
  • Le musée de la prostitution
  • Le musée Heineken

Voilà pour cette petite sélection🙂. Vous l’aurez compris, si on peut visiter Amsterdam sur 2 jours, prévoir quelques jours de plus pour une visite approfondie n’est vraiment pas exagéré🙂.