La Dolce Vita 2 : Naples et Pompéi

Naples

Après notre séjour express à Rome, nous avons pris le train pour Naples (rappel : à la base, nous voulions faire un séjour Interrail qui partait de Naples, nous avons réalisé les deux premières étapes). Deux heures à travers la campagne italienne pour un moment relax avant de nous relancer à l’aventure. Peu avant Naples, on a commencé à voir un changement avec des habitations délabrées ou des chantiers abandonnés, pas de doute, on est arrivé dans la région plus touchée par la crise. Et puis le Vésuve fait son apparition, imposant et tranquille à la fois.

Une fois descendus à la gare, nous prenons un taxi direction notre airbnb. Chauffeur très sympa qui nous décrit un peu ce qu’il y a à voir à Naples, nous parle de sa famille en Allemagne. Une fois arrivée à destination, notre hôtesse, aussi très sympa, nous fait rentrer dans l’immeuble où nous logerons et là surprise, il faut payer 5 cents l’ascenseur pour descendre et 2 cents pour monter!

Après avoir déposé les valises, on se met en chemin pour aller découvrir un peu Naples et le bord de mer. Naples est une ville en pente, ça descend et ça monte tout le temps, et pas à moitié! Il y a beaucoup d’escaliers, trois funiculaires et beaucoup de petites ruelles étroites avec du linge qui pend au milieu, le cliché vivant :). On a constaté un peu plus tard que ces petites ruelles ne sont pas du tout éclairées la nuit, déjà que la journée elles sont très sombres, la nuit elles sont noires, pas une seule lumière, même venant des fenêtres. C’est assez étrange et pas du tout rassurant. Mais revenons à Naples de jour, c’est une ville assez jolie, mais avec pas grand chose à voir. Et le peu qu’il y avait à voir lors de notre passage était caché par des grands échafaudages. Nous avons un peu marché sur le bord de mer avec une superbe vue sur le Vésuve et sur un immense bateau de croisière! Bref, nous avons vite fini par comprendre que les gens viennent à Naples surtout pour les visites externes : Pompéi, le Vésuve, les îles, etc.

Concernant la Mafia, on en sent la présence indirectement. Je m’explique: avant de partir, j’avais lu sur divers sites que Naples était une ville sale avec des poubelles débordantes d’ordures car la mafia gère le ramassage (ou le non-ramassage) des ordures. Je confirme! C’en est même écœurant parfois, je n’imagine pas en été les odeurs. Pompéi est aussi menacé par la mafia qui règne sur une grande partie des entreprises qui pourraient rénover la ville, mais qui préfère mettre l’argent là où c’est le plus intéressant. D’ailleurs, je me demande si cela n’a pas un rapport avec toutes les maisons délabrées que l’on voit avec des balcons et des murs sur le point de s’effondrer…

P1000470

Pompéi

Qui n’a jamais entendu parlé de Pompéi, la ville romaine disparu sous l’éruption du Vésuve en l’an 79? En tout cas, pour moi, c’était un rêve d’enfant, la toute première ville que j’ai voulu visiter! Il aura fallu longtemps pour réaliser ce rêve mais j’y serai arrivée :D!

Que dire, j’ai été à la fois ravie et déçue! Commençons par le négatif, dès l’entrée, on s’est fait royalement insulter par un type du personnel parce qu’on ne parle pas italien, bonjour l’accueil … De même, dans le site, certains guides n’hésitent pas à bousculer les touristes seuls car ils estiment être prioritaires sur un certain emplacement. Autant dire que ça m’a sacrément refroidie. Et ensuite, dans le guide du site, il y a pas mal d’emplacements que l’on vous vante comme étant absolument à voir. Une fois arrivé, vous vous rendez compte que l’accès est fermé … De manière générale, il y a beaucoup d’accès interdits à Pompéi, ça a finit par nous dégoûter et nous faire renoncer (après quand même déjà 3h sur le site, on n’a pas non plus rien vu). Avec le recul et connaissant les histoires liées à la mafia, je comprends un peu mieux et je trouve cela d’autant plus dommage.

Malgré cela, j’ai été ravie de pouvoir visiter Pompéi, une ville encore presque complète au pied de ce volcan si calme. C’est impressionnant de voir à quel point certains murs et sols ont été bien conservés avec le temps, de même que les rares objets et corps (moulés) que l’on peut voir sur place. Je regrette quand même qu’il n’y ait pas eu de description ou d’exemple pour montrer la hauteur de la lave par exemple, ou encore plus d’objets, même faux, pour redonner cette impression de soudaineté. Quand même, c’est une visite qui vaut largement le détour! Pompéi, c’est un mythe!

~> Photos de Naples et photos de Pompéi <~

P1000496

Publicités

4 réflexions sur “La Dolce Vita 2 : Naples et Pompéi

  1. Marjo' dit :

    Je suis d’accord avec toi sur tous les points !
    Pour Pompei, j’aurais bien voulu voir des reconstitutions ou la hauteur de la lave. La visite est jolie mais ne permet pas bien de réaliser que c’était une ville ensevelie…

    • audreycologne dit :

      Ravie de voir que je ne suis pas la seule à penser cela :). En lisant d’autres articles, on ne lit jamais de « critiques » sur Pompei, j’avais du coup l’impression de trop en vouloir :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s