Les pires phrases à entendre quand on vit en Allemagne

Après les pires phrases à entendre comme célibataire, puis en couple, et enfin en tant qu’expats, voilà les pires phrases à entendre quand on vit en Allemagne! Je suis sûre que sans avoir commencer, certaines vous passent déjà par la tête. Alors c’est parti pour un petit coup de gueule sur les clichés qui perdurent encore et encore!

  • Tu es Nazi!

Le cliché par excellence! Alors non, évidemment, je ne suis pas Nazi, ni raciste! Et d’ailleurs, je vais vous raconter un peu l’histoire de ma famille, histoire que vous compreniez que ma famille aussi à souffert de la guerre et du régime Nazi (et de celui de Vichy!!). Un de mes grands-oncles a été déportés en camp de concentration pour résistance, son frère était aussi un fervent résistant mais ne s’est pas fait prendre. Heureusement, mon grand-oncle est revenu des camps et donne chaque année de nombreuses conférences dans les écoles pour raconter son histoire et bien insister sur le fait qu’il faut en vouloir aux Nazis mais pas aux Allemands, encore moins ceux d’aujourd’hui!!

Autre histoire, un autre de mes grands-oncles a été au STO (le Service du Travail Obligatoire qui envoyé les jeunes travailler en Allemagne comme esclaves pour ceux qui n’ont pas suivi leurs cours d’histoire) et lui aussi, il avait une sacré dent contre les Nazis mais n’en a jamais voulu aux Allemands d’après.

Bref, tout ça pour dire que ma famille a sacrément souffert du régime Nazi et que je ne me vois pas soutenir un tel régime qui a fait tant de mal à des personnes qui me sont chères!

  • Les Allemands sont tous des Nazis!

La deuxième version et la deuxième histoire. Non, les Allemands ne sont pas tous des nazis et ne l’étaient pas sous Hitler (je ne me lasserai pas de rappeler qu’il y en avait aussi pas mal des Nazis de nationalité française!)! J’ai pu m’entretenir avec certains de mes amis allemands sur le sujet, et aucun de leur aïeuls n’était un Nazi convaincu. Ces familles ont aussi souffert de la guerre comme les Français. Un exemple concret, la grand-mère de mon copain a perdu deux de ses sœurs et un de ses parents dans un bombardement et elle en a souffert jusqu’à la fin de ses jours.

  • Tu es un « traître » si tu mets les pieds en Allemagne!

Comme le disait une « bombe » de real TV : Non mais allô quoi!! Vous vous trouvez dans quel siècle?? Oui nos grands-parents et arrière-grands-parents ont souffert de la guerre mais ce n’est pas une raison! C’était il y a 70 ans, il faut savoir tourner la page! Sinon, moi j’invite tous les pays d’Europe à boycotter la France à cause de Napoléon! Et puis, tant qu’à faire, en bon Gaulois, on soutien Vercingétorix et on boycotte l’Italie! Na!

  • L’Allemagne c’est moche et il pleut tout le temps

Allez, un sujet plus léger mais tout aussi faux! Alors non, il ne pleut pas tout le temps, la météo est en général à peu près comparable avec la météo de Grenoble par exemple, parfois on a plus de soleil, parfois plus chaud, parfois non. Mais rien de dramatique où l’on puisse dire que vous aurez un choc climatique en arrivant ici. Après, en Bavière par exemple, qui est plus dans les terres et proches des Alpes, il neige plus et il fait plus froid, mais ce n’est pas toute l’Allemagne.

Deuxième point, non, l’Allemagne n’est pas moche, il y a de très beaux endroits à découvrir! Et pour les villes « moches, n’oubliez jamais qu’elles ont du être reconstruites en vitesse après la guerre pour loger la population restante (d’ailleurs, je vous renvoie ici et ici pour vous faire une idée de l’Allemagne d’avant la guerre).

********

Malheureusement, on le constate encore avec cet article, Allemagne = Nazi et il est trop regrettable que beaucoup de gens s’arrêtent à cette première impression. Des fois je finis par me demander si le travail de mémoire n’est pas « trop » par rapport à d’autres moments tragiques de l’Histoire, ce qui finit par mettre l’Allemagne dans une position de bouc-émissaire (mon sujet de mini-mémoire où j’ai cartonné, le sujet me tient à cœur 😛 )

Un article avec de superbes photos d’Allemagne à découvrir ici.

Et vous, d’autres c*nneries clichés à partager?

The Saar is a river in northeastern France and western Germany, and a right tributary of the Moselle River. It rises in the Vosges mountains on the border of Alsace and Lorraine, with two headstreams (Sarre Rouge and Sarre Blanche, united in Lorquin), that both start near Mont Donon, the highest peak of the northern Vosges.

Publicités

16 réflexions sur “Les pires phrases à entendre quand on vit en Allemagne

  1. Une Française apprend l'allemand dit :

    – Un de mes cousins m’a dit la dernière fois que je suis rentrée « de toute façon t’es une traitre toi, t’es en Allemagne… ». Franchement je l’ai regardé et je n’ai même pas su quoi répondre…j’ai toruvé sa réplique tellement…débile ! Je n’aurais pas pensé qu’on puisse me dire ça, surtout venant d’un jeune de 30 ans… Comme tu dis à croire que les gens n’évoluent plusn et se croient encore au siècle dernier.

    – Et OUI, l’Allemagne c’est beau…!!!

  2. Ophélie G. dit :

    Ça fait du bien de lire ce genre d’article ! Les amalgames et les clichés sont les gros défauts des civilisations modernes, c’est une horreur. Je suis française, et ça ne m’empêche pas d’aimer la langue allemande.. Je rêve de visiter l’Allemagne d’ailleurs ! Xx

  3. Anonima dit :

    Il ne faut pas en vouloir à ces gens ni les juger débiles. Que sont 70 ans dans un contexte historique ? Rien du tout. Et encore, moi j’ai dû l’apprendre il y a 20-25 ans donc ça ne faisait que 50 ans maxi et nos grand-parents l’ont eux même vécu. Bref ce n’est pas loin du tout. Il y a encore quelques Nazis qui vivent et des rescapés des camps qui sont aussi en vie. Il y a encore des jeunes qui cultivent la nostalgie du nazisme et qui forment des groupuscules d’extrême-droite à notre époque. Il y a encore des relents de racisme dans le quotidien. Les adultes d’aujourd’hui sont pour certains, les petit-fils seulement de ces Nazi. Bref tout ça est encore vivace et ne peut pas disparaître d’un coup de baguette magique.

    Dans les Caraïbes et même aux US, les communautés noire et blanche ne se mélangent quasiment pas. Combien y a t-il de mariages mixtes noir//blanc? C’est même très mal perçu. De combien de siècles pourtant date l’esclavage?… Mais quand tes ancêtres été opprimés pendant des siècles, il y a forcément une barrière qui se crée entre vous et ce n’est pas une évidence ensuite que tout ça s’efface et de s’affilier avec les descendants du bourreau, même si ce n’est pas concrètement eux qui ont posé l’acte. Si l’esclavage qui remonte laisse encore des séquelles. A fortiori la 2e guerre mondiale … Ce n’est que pure logique à mon sens.Il faudrait vraiment beaucoup plus de temps pour que l’mage de l’Allemand s’améliore côté français par exemple.

    Après, concernant l’image d’austérité de l’Allemagne, cette image colle à tous les pays qui sont froids donc ça ne m’étonne pas non plus.De toutes façons il fait moche aussi à Paris ou à Grenoble donc c’est pas très grave.

    • audreycologne dit :

      Comme je l’ai écrit dans l’article, ma famille a aussi souffert du régime Nazi et ils n’en ont jamais voulu aux Allemands d’aujourd’hui parce qu’ils peuvent réfléchir un minimum pour dire que les Allemands d’aujourd’hui n’y sont pour rien pour ce qu’il s’est passé il y a plus de 70 ans.

      D’autres parts, les Français aiment aussi beaucoup oublier que beaucoup de Français à cette époque noire était eux aussi Nazis, mais on ne va surtout pas repenser à ça et voir seulement l’image de gloire de la France résistante!

  4. Josette dit :

    Très belles images mais aussi tu as très bien résumé une leçon d’histoire et je suis tout à fait d’accord avec toi.

  5. Jürgen dit :

    heureusement je n’ai plus entendu ces clichés en France. Par contre, les gens que j’ai pu rencontrer étaient très ouvert et fascinés. Mais un cliché j’ai entendu c’est qu’on connait seulement « Je ne regrette rien » d’Edith Piaf émoticône grin

  6. albanedeloule dit :

    perso la question que je pose aux gens en Allemagne (à commencer par ma sœur ^^) est la nourriture ! J’en ai tellement souffert au Canada ! Ça va qu’il y a de plus en plus de produits des autres pays dans les supermarchés. Tu tiens le coup ? lol Tu arrives à manger comme tu veux ? nos produits du terroir ne te manque pas trop ? :p
    Oui je viens 120 ans plus tard, je rattrape petit à petit mon retard ^^

  7. fjva dit :

    J’ai découvert l’Allemagne tardivement (en y allant, j’entends), il y a une dizaine d’années, et j’ai adoré. J’essaie d’y aller un petit week-end par an pour découvrir des villes différentes. Cologne et Hambourg ont ma préférence (plus « relax » je trouve), mais je retrouve toujours cet amour des espaces verts, des rivières, de l’art qui me conviennent…
    J’ai de la chance, par contre, je n’ai quasiment jamais eu droit à des commentaires comme ceux que tu cites. Et pourtant mes deux grands-pères ont été prisonniers de guerre, mais les générations plus jeunes me semblaient faire la part des choses…

  8. francefougere dit :

    Ton article est fort intéressant, merci à toi. Je crois que toutes les familles ont été concernées d’une façon ou d’une autre, par les guerres du XXème siècle.
    Une anecdote tout de même : j’ai été  » famille d’accueil  » pour l’Alliance française à Paris, en principe pour l’italien – approfondir, lier des amitiés, etc … mais j’ai fait connaissance avec des personnes, étudiantes de tous les âges, de pays différents. Ce que j’aime beaucoup.
    La secrétaire nous a proposé d’accueillir pour des sorties, des repas à la maison, une jeune femme allemande secrétaire bilingue chez un avocat allemand de Paris. Il y a eu une amitié, et nous l’avons invitée aussi en vacances au bord de mer.
    Mais un jour … un jour que je ne peux oublier, nous nous promenions toutes les deux près de l’Opéra, et elle m’a dit brusquement, et avec quelle expression sur son visage, oui, quelque chose comme une satisfaction, une  » gloire  » :  » quand mon père occupait Paris, il y avait des drapeaux allemands partout « .
    Je n’ai rien pu dire, mais j’étais glacée.
    Comment cela s’est-il terminé ? Elle est tombée amoureuse de son patron ( marié ) et sa situation est devenue intenable, une sorte de névrose.
    Amitiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s