TestDaf

Voilà longtemps que je n’avais pas parlé de mes projets professionnels sur ce blog et pour cause, ils ont stagné un bon moment! Reprenons un peu depuis le début pour resituer tout cela.

Après mon bac, j’ai commencé des études de psychologie que j’ai validé jusqu’au Deug, j’ai abandonné à la Licence car notre université proposait que des cours de médecine, certes très intéressants, mais trop difficiles pour moi et donc je n’avais pas envie d’aller à des examens où je savais que je ne réussirais pas. L’année suivante je suis en plus partie pour l’Allemagne avec d’autres perspectives et la psychologie ne m’a plus vraiment intéressée.

La première année où j’étais en Allemagne, j’ai fait une première année de LLCE Allemand par correspondance avec l’université d’Aix-en-Provence, un de mes « rêves » d’après bac, mais finalement, ça ne m’a pas tant emballée que cela. Je ne regrette pas, j’aurais essayé, j’ai appris des choses très intéressantes et puis j’ai fait l’expérience unique de passer des examens en ayant 40° de fièvre, avouez que c’est le must … Après cette année transitoire, il a fallu que je cherche ce que je pourrais bien faire concrètement de ma vie car je n’avais pas envie de la passer à me tourner les pousses chez McDo (où je venais de commencer à travailler). Avec mon Deug de psychologie, je pouvais postuler pour une L3 en Science de l’éducation. Donc nouvelles études par correspondance, avec l’université de Lyon cette fois, retour dans ma région :D. Cette licence je l’ai validée et quelques temps après, j’ai découvert que je pouvais travailler en Kindergarten avec cette licence! Une belle aubaine puisque je comptais faire la formation de 4 ans sinon. Et heureusement que je ne l’ai pas faite, aujourd’hui où je souhaite changer de voie!

les-etudes-580x386

Depuis longtemps j’avais le désir de continuer mes études et depuis novembre 2014 j’ai commencé à chercher sérieusement des informations. Au départ, je m’étais dit que je pourrais essayer de valider ma licence en psychologie, après tout, ce serait toujours une licence utile. Sauf que voilà, en Allemagne, le Deug n’est pas reconnu donc il m’aurait fallu faire des études en France (par correspondance of course). Et c’est là que ça se complique. J’avais commencé à m’inscrire à l’université de Paris quand j’ai du y renoncer pour deux raisons : mon Deug n’est plus valable après 3 ans (alors qu’une prof m’avait certifié qu’il était valable à vie comme tout diplôme!) et en plus, comme je ne vivais plus en France depuis plus de 2 ans, je n’avais plus de couverture sociale donc inscription interdite! Vive la France qui ferme la porte à ses propres concitoyens! Je m’en souviendrai!

En tout cas, une évidence est apparue : si je voulais faire des études en Allemagne, il fallait que je recommence de zéro. Une évidence qui au départ m’a complètement effondrée, après 5 ans à étudier, j’avais très peu envie de recommencer encore. Et puis, comme je regarde toujours le côté positif des choses, je me suis dit que c’était là la chance de me lancer dans quelque chose de nouveau. J’ai toujours su que je ne ferais pas toute ma vie en Kindergarten alors autant saisir cette chance dès à présent. J’ai donc fait une liste des domaines qui m’intéressait et celui de diététicien est ressorti en premier. Mais avant de faire des plans sur la comète, il me fallait le sésame qui m’ouvrirait toutes les portes des universités allemandes : le TestDaf – Test d’allemand de niveau B2-C1 spécial études universitaires (donc avec du vocabulaire plus spécifiques aux études comme les statistiques par exemple). Et c’est là que j’ai commencé à me heurter à quelques obstacles.

Businessman tries to solve problems

Nous étions fin décembre et il y avait une session de Testdaf mi-février. Malheureusement, j’arrivais quelques jours trop tard pour m’inscrire. Alors j’ai décidé de me laisser quelques mois pour mûrir ce projet et ai repoussé cette inscription à l’été suivant. Il a fallu que je reporte encore une fois en juillet car la date d’examen tombée alors que j’étais en vacances en France. En tant qu’employée à temps plein, j’avais envie de profiter de mes trois semaines de vacances sans examen, vous comprendrez je suppose! Donc je me décidais à passer le test en septembre. Le premier jour des inscriptions, je me connectais sur le site du TestDaf et là, grosse désillusion, toutes les places à Cologne étaient déjà réservées! Je tentais le coup avec des villes voisines comme Bonn, Aachen, Düsseldorf, etc. Plus aucunes places de libre dans toute la NRW! Je tombais de haut et commençais à me demander comment j’allais bien pouvoir faire pour passer cet examen si les seules places de libres étaient à Berlin ou Munich! Je reportais donc une nouvelle fois mon inscription pour novembre.

Nous sommes fin septembre et les inscriptions pour la session de novembre sont ouvertes! Par chance, je suis à la maison le premier jour des inscriptions donc je peux me connecter tôt. Avec espoir qu’il y aura un peu plus de places qu’en septembre car la rentrée universitaire est passée. Verdict? Non, toutes les places à Cologne sont prises! Sauf que cette fois, je suis bien décidée à passer le test, peu importe où (tant que ce n’est pas à Pétaouchnok!)! Donc je cherche où il reste des places de libre et … Hourra! Je peux m’inscrire dans plusieurs centres, je choisis celui de Mannheim et me voilà enfin inscrite pour passer le TestDaf! Dans la foulée, je réserve le train et une chambre pour le 18 au soir, l’examen se déroulant le 19 novembre à partir de 8h30.

Voilà un poids en moins! Bien sûr, il me reste à valider le TestDaf et ensuite, je pourrais envisager de reprendre mes études. Mais je vous ferais un topo là-dessus plus tard ;).

Test-daf

Publicités

7 réflexions sur “TestDaf

  1. Une Française apprend l'allemand dit :

    Coucou ! Donc du coup il faut que tu passes C1 pour aller à l’université, c’est ça ? Je suis un peu dans le même cas, je suis partie en Allemagne sans terminer mon master et ce serait une possibilité de finir un jour quelque chose en Allemagne… Mais C1 c’est chaud ! J’aimerais passer un test dans tous les cas pour prouver de mon niveau après 2/3 ans en Allemagne.

    Est-ce que tu fais des cours de préparation ou des tests en ligne pour t’entraîner ? Ca m’intéresse !

    Bon courage en tout cas !

    • audreycologne dit :

      Oui, un diplôme en langue allemande est obligatoire pour étudier en Allemagne. Après, oui le C1 s’est élevé, mais c’est un minimum (en fait le minimum c’est B2) pour étudier, en dessous, on ne comprend certainement pas les cours.
      Pour m’entraîner, j’ai acheté un livre d’annales, mais sinon on en trouve aussi sur Internet, ça donne une bonne idée de ce qui nous attend le jour J.
      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas 🙂

  2. H.H dit :

    En moyenne en combien de temps un débutant en langue allemande (niveau A1) peut-il atteindre le niveau B2 ou C1 ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s