Et si c’était à refaire?

Voilà un peu plus de cinq années que je vis en Allemagne en tant qu’expat et comme je l’ai déjà évoqué à plusieurs reprises, je me sens désormais désormais plus comme membre de la population allemande qu’étrangère fraîchement débarquée.

Mais malgré mes cinq ans ici, j’entends toujours la question « quand est-ce que tu rentres? » ou aussi la question « pourquoi? ». Ça intrigue beaucoup une personne ayant quitté son pays de son plein gré, sans aucune condition négative de départ, surtout dans un contexte actuel où l’on s’expatrie principalement pour fuir la pauvreté ou la guerre ou alors parce qu’on n’a une promotion, mais plus rarement par « amour » du pays. Les gens ne comprennent pas que j’ai tout quitté de ma vie en France pour venir vivre en Allemagne. Et beaucoup insistent « Ah mais vous aviez de la famille ici! – Non » ; « Vous êtes venues retrouver un amoureux, c’est mignon! – Non plus. » « Mais Pourquoi!!?? » J’avoue que des fois, cette question me gonfle 😀 Car j’ai l’impression de me répéter et de tourner en rond, comme si ma vie se résumait à ce jour où j’ai décidé de venir vivre en Allemagne. D’un autre côté, je trouve aussi amusant de passer 10 minutes chez le médecin à discuter de mes origines, du pourquoi et du comment et une minute pour les soins (faits réels!).

Récemment, une autre question m’est venue à l’esprit, en lisant plusieurs témoignages sur l’expatriation : « Et si c’était à refaire? ».

Sans grande hésitation, je le referai! Mais il y a quand même quelques petites choses que je changerais éventuellement, bien que je n’ai aucun regret. Voici donc une petite liste exhaustive de ce que je ferais différemment si c’était à refaire:

  • Chercher dès les premiers jours un petit boulot pour avoir un revenu, m’imprégner de la langue et de la culture, et faire de nouvelles rencontres.
  • Mes proches me laissent tomber? Tant pis, je vais de l’avant!

Et ce que je referai de la même façon:

  • Profiter!!! Et ne pas écouter les mauvaises langues!
  • Me documenter autant avant le départ! J’étais moins paumée du coup!
  • Chercher des contacts (tandem, parrain) sur place avant le départ, même si on ne se connait pas, ça reste toujours une ou plusieurs personnes là au cas où.
  • Écrire un blog! J’adore partage la vie allemand au public français et faire découvrir cette culture finalement si méconnue. De plus j’ai fait pas mal de belles rencontres via ce blog, virtuelles ou réelles, alors s’il fallait recommencer, je signerais tout de suite pour!

Et vous amis expat? Des choses à revoir? Ou à garder?

Publicités

Une réflexion sur “Et si c’était à refaire?

  1. Le Trèfle dit :

    Si c était à refaire, je prendrais un peu plus de temps pour moi. J avais mis l accent sur l intégration de mes enfants et pris en charge toute l installation pour que mon mari soit dispo pour son boulot.
    Il m a rapidement manqué une activité qui le plaisait VRAIMENT pour me changer les idées et surtout pour rencontrer des allemands. Je m étais inscrite à la va-vite dans un cour de danse classique à l école de mes filles. C était une source de frustration énorme: les autres dames étaient excellentes alors que j étais nulle… Et en plus elles ne cherchaient pas vraiment à rencontrer du monde comme moi. La 1/2 d entre elles étaient japonaises et ne parlaient que japonais!! Si je m étais mieux renseignée, je l aurais su avant. C était lié au quartier et à la danse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s