Stolpersteine

Si vous êtes déjà venu(e)s en Allemagne, vous avez peut être vu au fil de vos pas ces petites plaques dorées enfoncées dans le sol avec des inscriptions dessus : des mots et des dates. Pour ceux comprenant l’allemand (et même les autres, certains mots sont transparents comme « deportiert »), la curiosité est d’autant plus grande. Que peuvent bien représenter ces cubes sur les trottoirs, devant des portes la plupart du temps?

Ce sont des Stolpersteine, les pierres sur lesquelles on trébuche. Il s’agit de pierres commémoratives pour rendre hommage aux Juifs et autres personnes déportés lors de la seconde guerre mondiale. L’origine de ce mot est d’autant plus significative « Avant la Shoah, quand le non-Juif trébuchait sur une pierre ou sur un monticule de gazon, un dicton ancien allemand lui faisait dire : « Il y a un juif enterré ici (wikipedia)« .

On y lit une inscription qui se compose de

 » Hier wohnte (ici vivait)
NOM
Naissance
Date de déportation ainsi que le camp, voire la date de mort »

Ces pierres se trouvent devant le domicile de la ou des personnes qui vivaient dans la maison à l’époque et qui furent délogées pour être déportées.

On doit ces pierres à l’Allemand Gunter Demnig, né en 1947, qui travaille sur de nombreux projets concernant la déportation. Il créa la première Stolperstein en 1992 et en 1997, les pierres commencèrent à être acceptées dans toute l’Allemagne. Peu à peu, d’autres pays européens ont aussi adopté cette petite plaque commémorative afin de ne jamais oublier l’horreur nazie et on en compte désormais plus de 53.000 à travers toute l’Europe dont plus de 17.000 rien qu’en Allemagne! En France, il n’en existe que 13, l’État se déclarant contre car contre les principes de laïcité … ou comme beaucoup le pense, contre le fait de reconnaître son implication dans la déportation massive des juifs sous le régime nazi. Avec plus de 76.000 juifs déportés directement par le régime de Vichy, il y aurait de quoi leur rendre hommage avec ces pierres!!

Certains trouvent les Stolperstein morbides et refusent de se voir rappeler au quotidien les horreurs des camps de concentration ; d’autres apprécient et honorent ce devoir de mémoire. Dans tous les cas, il est impossible de ne pas penser à ces personnes mortes parce qu’elles ne correspondaient à des idéaux subjectifs lorsque l’on trébuche sur une de ces pierres. Et d’ailleurs, je suis sûre que vous aussi, la prochaine fois que vous en verrez une, vous y penserez.

600px-Berlin_paul-lincke-ufer-41_stolperstein_20050208_p1000301

Publicités

5 réflexions sur “Stolpersteine

  1. Camille, La Fine Bouche dit :

    Il y en a beaucoup à Düsseldorf, notamment dans mon quartier d’Oberkassel
    La communauté était constituée de plus de 5000 juifs avant la guerre. Déportés tôt, la majorité n’a pas survécu… Une 50aine est revenue après guerre! Cela me serre le coeur à chaque fois. J’imagine la scène devant la porte des immeubles ou maisons désignés…

  2. Die Franzoesin dit :

    J’aime beaucoup ces pierres car elles sont là au quotidien, j’en vois presque tous les jours dans ma ville, et c’est vraiment le « monument commémoratif » le plus efficace finalement !

  3. Any Holy Idea ? dit :

    Nous avons les mêmes en centre ville avec des petits poissons 🙂 (je ne me rappelle plus de leur nom :/) Symbole de Kiel !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s