Le congé parental en Allemagne

Voilà un moment que je n’ai pas posté ici et je m’en excuse par avance. Ceci dit, je dois avouer que j’aime cette liberté d’écrire quand l’inspiration est là et plus seulement de me « forcer » à publier un article par semaine. J’ai beau me creuser la tête, je vous avoue que je manque parfois d’imagination sur ce que je peux désormais vous raconter, ayant déjà écrit sur de nombreus sujets. Mais ce blog me tient à cœur et j’y ai mis trop d’énergie pour le laisser à l’abandon réellement. Donc même s’ils se font rares, j’espère pouvoir encore vous publier quelques articles de temps à autre pour vous faire découvrir de nouvelles choses :).

Parenthèse close, aujourd’hui, je reviens vous parler de la maternité en Allemagne, et plus précisément du congé parental.

Le congé parental est pris par la grande majorité des mamans allemandes à la suite du congé maternité qui se termine aux deux mois de l’enfant. Il faut savoir que le congé parental en Allemagne est très complexe, même les Allemands ont du mal avec toutes les spécificités possibles de ce congé, aussi je ne pourrais certainement pas vous le décrire dans son intégralité. Mais je vous propose une vue d’ensemble qui devrait déjà vous éclairer 😉

Le congé parental est de 14 mois au total, sachant qu’un parent ne peut pas prendre plus de 12 mois. Là commence une petite arnaque car les mamans qui enchaînent congé maternité et congé parental doivent déclarer prendre 12 mois, mais n’ont le droit en fait de prendre que 10 mois (payé 10 mois également), soit jusqu’au premier anniversaire de l’enfant. Pas très juste ces deux mois de perdus. Quant aux deux autres mois (le 13e et le 14e), ils peuvent être pris par les papas (qui peuvent aussi prendre plus et donc les mamans prendront moins). C’est une mesure particulièrement apprécié et de plus en plus de papas en profitent. Ils ne sont d’ailleurs pas obligé de prendre deux mois à la suite, ce qui plaît aux employeurs (même si en soi, ceux-ci n’ont pas le droit de refuser un congé parental).

Côté rémunération, pour un salarié, l’allocation du congé parental s’élève à 67% du salaire des douze derniers mois. Pour la petite anecdote, la demande de cette allocation est longue à faire (une dizaine de pages à remplir), pas toujours claire et les fonctionnaires qui en sont responsables sont d’un désagréable à tout casser!

Ça, c’est la version simple du congé parental. En réalité, on peut faire beaucoup plus complexe. Ainsi, les 14 mois sont à prendre avant les 3 ans de l’enfant, et il est même possible de demander à ce qu’une partie de ces mois soient prenables jusqu’aux 8 ans de l’enfant! Pour certains parents, c’est le compromis idéal pour prendre un ou deux mois au moment de la rentrée à l’école. De plus, il est possible de demander à ce que les allocations soient versées non pas sur une mais sur deux années (donc seulement 50% de l’allocation prévue chaque mois), ceci pour les parents restant plus d’un an à la maison (par choix ou non, en cas d’impossibilité de faire garder l’enfant). En effet, la loi donne 14 mois, mais selon les employeurs, il est possible de prendre plus longtemps. C’est comme ça que mon employeur me permet de prendre 18 ans de congé parental … rien que ça! On reconnaît là la politique allemande des mamans au foyer et des papas au travail … D’ailleurs, bien que de plus en plus de mamans choisissent de ne prendre qu’une seule année, il est encore mal vu en société de retravailler aussi tôt et « d’abandonner » son enfant en bas-âge, peu importe si financièrement on peut suivre ou non. Il y a à ce niveau encore beaucoup d’effort à fournir et de changements à opérer dans l’esprit des gens.

Une dernière chose, durant le congé parental, si celui-ci est payé en totalité (donc pas à 50%), il est formellement interdit de travailler. C’est aussi une raison pour laquelle certains parents choisissent le versement sur deux ans, pour éventuellement pouvoir retravailler à temps partiel plus tôt (80% autorisé, pas plus). Enfin, de nombreuses mamans sont obligées de reprendre leur travail à temps partiel, les temps de garde correspondant rarement avec un temps plein et les employeurs refusant aussi de donner trop d’heures à ces mamans qui de toute façon, sont devenues moins rentables avec l’arrivée de leur enfant (plus d’absence pour maladies par exemple).

Voilà pour cet aperçu relativement rapide, si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à me les poser 😉

Publicités

2 réflexions sur “Le congé parental en Allemagne

  1. travellingwithannabelle dit :

    Ah je vois que je ne suis pas la seule à manquer de temps depuis que je suis devenue maman ! Dommage que Cologne soit un peu loin de Bremerhaven, on aurait pu se rencontrer, nous avons décidément pas mal de similitudes haha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.