Les Allemands et l’amour

Je profite de l’approche de la St Valentin pour vous parler aujourd’hui qui nous a tous déjà concernés une fois : l’amour ; mais en version Outre Rhin bien évidemment.

La base de l’amour en Allemagne, c’est la même recette qu’un peu partout dans le monde : pourquoi faire simple quand on peut tout compliquer? Combien de fois aies-je lu/entendu des témoignages de Françaises désespérées parce qu’elles avaient l’impression de plaire à un Allemand mais que les signes qui leurs donnaient cette impression étaient plus qu’ambiguës?Le problème de l’homme allemand moderne, c’est la femme allemande. En effet, celle-ci s’est tellement battu pour avoir le même statut que l’homme sur tous les terrains que monsieur se sent castré dans sa masculinité et n’ose plus affronter la femme de peur de l’offenser, d’être maladroit, voire pire, d’être traité de macho s’il l’invite à prendre un verre. Sans compter que les Allemandes peuvent se montrer hyper froides, même si elles éprouvent une attirance certaine (ne surtout pas se montrer romantique, c’est réservé aux femmes faibles, pas aux féministes qui se respectent!). De ce fait, les Allemands font rarement le premier pas pour éviter les douches froides (c’est le cas de le dire!).

Les Allemandes sont donc beaucoup plus entreprenantes que les Françaises mais ce n’est pas gagné pour autant. Non, car si une femme fait le premier pas, nombre d’entre eux sont effrayés à l’idée d’être en couple et de perdre à tout jamais ce qui leur reste de virilité. Pourquoi si c’est la solution? C’est évident! Si mademoiselle ose se lancer de sang-froid, c’est qu’elle porte forcément le pantalon dans une relation amoureuse. Un tue-l’amour avant d’être déjà passé à table.

Mais heureusement, des couples arrivent quand même à se former, après parfois des mois voire des années d’approche et de jeu du chat et de la souris. Ils sont heureux un temps ensemble, tout va bien. Pour certains, c’est le grand Amour, mais pour d’autres, les choses se gâtent et finalement, la personne choisir se révèle ne pas être la bonne. La solution allemande à se nouveau problème? On serre les fesses et on reste avec elle/lui parce que non, pas envie de se retrouver à nouveau célibataire et de devoir lutter encore des années pour se recaser. Ou alors on se sépare mais on trouve le remplaçant dans le mois à venir pour ne pas rester seul. C’est pourtant bien connu, mieux vaut être mal accompagné que seul! Comment?? C’est l’inverse?? Flûte alors, les Allemands ont mal compris!

Je vous l’accorde, cet article est rempli de clichés et d’exagération. Malheureusement, ces faits ne sont pas non plus à 100% faux, la société allemande actuelle ayant un réel problème de position de la femme trop masculine et de l’homme trop féminine. Mais mesdemoiselles, soyez rassurées, les exceptions existent et les Allemands se sentent pousser des ailes lorsqu’une jolie Française se trouve dans les parages. Quant à vous messieurs, les Allemandes non plus ne sont pas indifférentes au charme des Français qui ont su garder leur virilité contrairement aux Teutons, alors n’hésitez pas, lancez-vous!

Et vous alors? Des anecdotes amoureuses à raconter sur les Allemand(e)s?

ich-liebe-dich-0657c32e-d8f3-488d-9718-92810423601e

Les objets de l’Avent

Voilà un petit moment que je ne vous avez pas présenté des objets typiquement allemands. En cette période de l’Avent, l’occasion est venue de vous présenter quelques incontournables des foyers allemands méconnus des maisons françaises. Exit le calendrier de l’Avent et la couronne aux 4 bougies, là, je vous parle d’objets très traditionnels! La plupart de ces objets sont surtout en bois et viennent d’une petite région, la Erzgebirge, en Allemagne de l’Est.

Weihnachtspyramide / Pyramide de Noel

Il s’agit d’une pyramide d’un ou plusieurs étages avec en son sommet des hélices qui tournent grâce à la chaleur de bougies qui brûlent à son pied. L’activation des hélices entraînement le mouvement de figurines situées sur la pyramide.

pyramide-christi-geburt-2-stoeckig-weiss_richard-glaesser-gmbh_rg16730-31

Räuchermann / Homme qui fume

Il s’agit d’une figurine où l’on place en son centre un cône parfumé (du même style que les bâtons d’encens) qu’il faut faire brûler et dont la fumée s’échappe par la bouche de la figurine, donnant ainsi l’impression que celle-ci fume.

raeuchermaennchen-schneemann-sternentraeger-natur_christian-ulbricht_cu35577-31

Schwibbogen

Il s’agit là d’une décoration que l’on place généralement à la fenêtre, en forme de demi cercle où sont disposées plusieurs bougies (aujourd’hui surtout des bougies led).

1024px-schwibbogen

Nussknacker / Casse-noisette

Le casse-noisette est une figurine dont la mâchoire est en fait un levier qui permet de casser, comme son nom l’indique, les noisettes. Cette figurine a notamment était mise en scène dans le ballet de Tschaikowski du même nom dont l’histoire tire son inspiration d’un conte allemand.

320px-nussknacker

Voilà pour ces présentations rapides de ces quelques objets particulièrement appréciés au moment des fêtes de Noël. Si vous avez l’occasion de visiter un marché de Noël allemand, ouvrez l’œil, vous les croiserez très certainement!

Lanternes de la St Martin

Il y a quelques jours, les petits enfants allemands fêtaient la St Martin, fête qui lance lentement le départ des fêtes de fin d’année. Si vous ne savez pas ce qu’est la St Martin, je vous invite à relire cet article explicatif sur le sujet.

Aujourd’hui, je vous présente l’objet phare de cette fête : les lanternes de la St Martin. Elles sont un symbole tout aussi fort que les Weckmänner puisqu’elles permettent aux enfants d’éclairer leur chemin dans la nuit noire de novembre. De nombreuses chansons relatent d’ailleurs ces traversées aux lumières des lanternes.

Ces lanternes sont avant tout une grande fierté pour les enfants et parents allemands. En effet, qu’ils soient au Kindergarten ou à l’école, les petits allemands créent leur lanterne en compagnie de leurs éducateurs ou instituteurs. Et pour ceux qui ne vont pas encore au Kindergarten, de nombreux magasins proposent des kits rapides de lanternes à faire soi-même. Tous les enfants peuvent donc avoir leur lanterne pour allumer le passage de St Martin.

Sur la photo ci-dessous, il s’agit de lanternes assez simples. Il existe cependant une multitude de modèles possibles, seule l’imagination a ses limites dans ce domaine. Et au Kindergarten, chaque année, nous nous creusons la tête pour trouver une nouvelle idée de lanterne pour nos petits. Ainsi, cette année, nous avons créer des poissons! D’autres ont fait des fusées ou encore des soleils.

Tout cela crée un mélange coloré de lumières et de chansons qui viennent annoncer les semaines froides et sombres à venir que l’on préfère passer au chaud à la maison et en famille, ou alors autour d’un vin chaud entre amis.

12112055_626602710811542_8497322703297606110_n

Polterabend – Côté organisation

Hier était le jour tant attendu de notre Polterabend. Avant de vous raconter comment la soirée s’est déroulée, je vous parle aujourd’hui de l’organisation d’une telle fête. Car mine de rien, cela ne se fait pas en un claquement de doigt! C’est au moins aussi compliqué que d’organiser un mariage!

La base

Avant toute chose, et comme pour toute fête, il faut répondre à quelques questions essentielles :

  • Où?

La tradition veut que le Polterabend soit organisé devant la maison des parents de l’un des deux mariés, ou devant leur maison s’ils en ont déjà une. En plus de cela, l’idéal est d’avoir une maison avec de la place dans la rue (une impasse ou une petite rue secondaire sont parfaites, une rue/route principale est possible mais vous ne pourrez pas la bloquer à la circulation ni jeter de la vaisselle au sol, donc 50% de fête en moins). Remplir tous ces critères est de nos jours assez compliqué, aussi, de nombreux couples font le choix de louer une salle pour l’occasion. Sauf que là, deuxième souci, de pas mal de salles refusent les Polterabend à cause des débris de porcelaine qui restent au sol et représentent un danger de blessure/détérioration.

  • Quand?

Là, il suffit juste d’ouvrir son agenda et de regarder les dates qui conviennent. L’idéal est de choisir une date dans le mois précédent le mariage. Dans certaines régions, il est de coutume de faire le Polterabend le jour même du mariage, voire après. En NRW, c’est avant :).

  • Qui?

Normalement, on ne donne pas d’invitation pour un Polterabend, viennent ceux qui ont envie et sont au courant. Cependant, de nos jours, cela se fait de prévenir les gens que l’on veut bien avoir et le temps des invités surprises inconnus est plus ou moins révolu. Par contre, inutile de faire un faire-part extra pour cela, une invitation orale ou par mail suffit amplement.

En plus des personnes invités au mariage, le Polterabend est aussi l’occasion d’inviter « les autres » : collègues, membres de l’association, famille éloignée, voisins, etc. C’est un peu comme un pot pré-mariage.

  • Quoi?

Une déco spécifique, des animations, un buffet traiteur, autant de choses qui sont optionnelles pour un Polterabend. Rien ne vous empêche de les faire mais le principal, c’est que les gens viennent casser leur vaisselle et qu’ils aient à boire (eh oui!).

Organisation générale

Une fois ces points éclaircis, il est temps de passer à l’organisation de la fête, ce qui est loin d’être un jeu d’enfant.

  • Administration

Avant toute chose et si vous choisissez de faire votre fête dans la rue, il faut la déclarer à la mairie (à l’Ordnungsamt, qui gère tout ce qui est de l’ordre public). Il s’agit d’une formalité banale qui ne vous sera pas refusée (à moins de vouloir bloquer la rue principale de votre quartier!).

Une fois cela accomplie, il faudra ensuite commander un container qui accueillera les débris de vaisselle cassée ainsi que louer des barrières et lumières pour bloquer la rue et avertir les automobilistes.

  • Pour que la fête soit plus belle

En parallèle de cette organisation administrative, il faut aussi penser au bien être des invités. Le principal étant de réfléchir au repas et aux boissons.

En ce concerne les victuailles, un des premiers choix pour ce genre de soirée est de demander aux proches de préparer un buffet froid (chacun amène une salade par exemple). Ça fait une chose en moins à organiser. D’autres font le choix de faire appel à un service traiteur, un food truck, un service de livraison, etc. Tout est possible à ce niveau!

Il faut ensuite penser aux boissons. L’avantage de l’Allemagne, c’est qu’on y trouve des commerces uniquement spécialisés dans les boissons. et ceux-ci, pour ce genre d’occasion, livrent sur place, louent un ou plusieurs frigo si besoin, viennent récupérer le trop plein de boissons le lendemain, voire viennent relivrer les boissons épuisés dans la soirée si besoin. Il est même possible de louer un Bierwagen, ces camions modulables en bar ambulant (photo ci-dessous). D’autres couples font le choix de tout acheter et stocker eux-même sans passer par ses commerces.

bierwagen_ausschankwagen_noch

Un objet indispensable à ne surtout pas oublier, c’est le balai! Les futurs époux vont devoir balayer pendant une bonne partie de la soirée, il leur faut donc de bons balais (et plusieurs car les invités se font un malin plaisir à les voler) ainsi que des pelles pour jeter le tout dans le container.

En cas de Polterabend dans la rue, il faut également penser à la disposition de tentes, de tables et de bancs, voire de chauffages.

Le reste, ce sont des petits extra : une jolie décoration, des animations, des petits cadeaux, un DJ. A ce niveau, on peut faire dans l’ultra simple comme dans l’ultra sophistiquée. Idem pour les tenues, rien n’oblige les futurs mariés à s’habiller de façon chic (c’est même déconseiller vu le risque de déchirures à cause de la vaisselle) ou particulière, mais certains aiment bien changer quand même du jean&T-shirt pour cette occasion. En tout cas, si vous êtes un jour invités à un Polterabend, une tenue de tous les jours est de mise! Inutile de sortir les habits du dimanche, personne ne s’habille ainsi pour cette occasion!

Prix

La fâcheuse question du prix! Car même un Polterabend peut coûter une jolie petite somme.  Déjà, un peu comme pour tout en Allemagne, dès qu’une administration peut se faire des sous, elle en profite! Aussi, et en plus de la déco, des boissons et du repas, il faut payer pour la déclaration à la mairie, pour le container, pour la location des panneaux voire d’autres services comme le nettoyage d’après fête.

Le poste le plus coûteux d’une telle soirée reste les boissons. L’avantage des commerces de boissons, c’est qu’ils récupèrent les bouteilles encore fermées et ne sont facturées que les bouteilles vides/entamées. Cela permet de commander plus pour être large sans avoir à payer un éventuel surplus.

Après, tous les petits bonus viennent s’additionner : traiteur, décoration, tenues, etc. Pour notre part, les boissons et le repas nous ont été offert, les tentes, tables et bancs étaient de notre association, nous avons donc du payer les démarches administratives (plus de 300€) et notre décoration (environ 200€).

Voilà pour cette présentation détaillée de l’organisation d’un Polterabend :). Si vous avez déjà organisé ou assisté à un Polterabend, racontez-moi vos expériences en commentaires :).

polter

Histoire de la réunification allemande

Demain 3 octobre, l’Allemagne fête l’anniversaire de sa réunification. L’occasion aujourd’hui de revenir un peu en détails sur cette partie de l’Histoire allemande.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les Alliés se sont partagés l’Allemagne vaincue en zones qu’ils allaient occupés. Dès 1949, l’Allemagne est divisé en deux États distincts : la République Fédérale d’Allemagne à l’Ouest et sous dominance américaine, anglaise et française et la République Démocratique d’Allemagne à l’Est sous dominance russe. Berlin, capitale de l’Allemagne auparavant est également scindé en deux zones bien distinctes, d’abord politiques puis un peu plus tard géographiques. En effet, en 1961, les autorités de RDA font construire le mur de Berlin, un des symboles de la Guerre Froide et de la déchirure entre deux mondes. Pendant presque 30 ans, l’Allemagne et Berlin seront coupés par ce « mur de la honte« .

Le 9 novembre 1989 fait partie de ces dates dont on se souvient si on l’a vécu, un peu comme le 11 septembre 2001. Cette date, c’est celle où le mur de Berlin est tombé, où l’Allemagne faisait à nouveau qu’un. Une date symbolique pour  toute une génération qui rêvait de liberté et de paix dans ce monde encore sous l’influence de la Guerre Froide.

Le 3 octobre 1990, après presque une année, l’Allemagne est officiellement réunifiée.

mur-berlin-archives-reuters_0

Pourquoi la fête nationale allemande n’est pas le 9 novembre?

Je me suis toujours demandée pourquoi l’Allemagne préférait fêter un événement politique qu’est la réunification du 3 octobre qu’un événement populaire qui a fait le tour du monde et inspiré bon nombre de gens qu’est le 9 novembre. Le 3 octobre est un jour férié, mais pas le 9 novembre, ce qui peut surprendre vu l’ampleur de l’événement. Après quelques recherches, en voici les raisons.

Au départ, les autorités voulaient en effet déclarer le 9 novembre comme date de fête nationale allemande. C’est le peuple allemand qui avait fait tomber le mur, un peu comme notre 14 juillet français, il était donc logique de prendre cette date comme fête nationale. Mais de nombreuses personnes se sont empressées d’apporter des arguments contre le choix de cette date. Et pour cause, si le 9 novembre 1989 est le symbole de l’unification allemande, il est aussi malheureusement le moment clés d’événements allemands plus douloureux que voici :

  • Le 9 novembre 1918, l’empereur Guillaume II abdiqua, l’Allemagne avait perdu la Première Guerre Mondiale. Même si cela remonte, la douleur et la honte de cette défaite qui ont influencées les 30 années suivent ne peuvent être ignorées.
  • Le 9 novembre 1923, Hitler tenta de prendre le pouvoir de l’Allemagne à Munich. Même s’il échoua, inutile de prendre une date qui célèbre un jour où il a voulu mettre sa folie en oeuvre.
  • Le 9 novembre 1938 correspond à la tragique Nuit de Cristal qui fut le réel début de l’enfer pour les Juifs allemands et une des dates préférées des Nazis aujourd’hui encore. Inutile donc de leur offrir ce plaisir.

Avec ces trois dates particulièrement peu glorifiantes de l’Histoire d’Allemagne, vous comprendrez donc aisément que les autorités allemandes aient finalement choisi de déclarer le 3 octobre comme fête nationale, une date bien plus neutre historiquement parlant.

3500