Les plus belles chansons Kölsch {2}

Aujourd’hui, je vous propose un nouvel article des plus chansons Kölsch. Cette fois, je vous propose quelques titres ayant pour thème la multiculturalité de Cologne. A l’heure où le nationalisme et le racisme reprennent du pouvoir, Cologne reste encore et toujours ouverte et aime le crier haut et fort.

Stammbaum, Blääck Fööss (LA chanson qui décrit le mieux Cologne : elle retrace son histoire et ses origines par les différentes invasions et migrations et aujourd’hui, tout ce petit monde ne forme qu’un)

Wenn mir uns all he verstonn, Paveier (« Si on s’entendait tous, cela serait tellement plus simple »)

Mir sin eins, Kasalla (« Les Colonais sont chacun la petite pierre d’une grande mosaïque qui fait Cologne)

Et pour finir voici une affiche sortie récemment, elle aussi mettant en scène la multiculturalité de Cologne. Saurez-vous reconnaître les différentes nations représentées et leur histoire?

Retrouver le premier article de cette série ici!

L’histoire du Dreigestirn du carnaval

Une fois n’est pas coutume, le carnaval battant son plein, voilà l’occasion de vous parler encore un peu de cet événement. Cette année, je profite du fait que ma belle-mère fasse partie du premier Damen Dreigestirn de notre ville pour vous en dire plus  sur ce trio qui régit une ville le temps de carnaval.

Le Dreigestirn, c’est le trio qui domine une session de carnaval. Celui-ci existe depuis 1870, mais le nom n’est officiel que depuis 1938. Il se compose du prince, du paysan et de la jeune fille. Le prince est le chef de ce trio et tient toujours un sceptre dans sa main comme symbole de son pouvoir ; le paysan représente celui qui défend la ville et a ainsi pour symbole les clés de sa cité ; enfin la jeune fille représente le charme pour venir équilibrer avec le côté très masculin de ses deux acolytes et a pour symbole une couronne et un miroir.

Pour faire partie de ce trio, il faut être membre d’une association de carnaval. Généralement, un trio vient d’une même association même si ce n’est pas une obligation. Les candidats doivent postuler et les heureux élus, en plus de devenir des célébrités locales, ont le plaisir de vider leur compte en banque! Car oui, cette petite affaire coûte de l’argent, il faut payer en plus des costumes, les médailles de l’association qu’ils distribueront lors de leurs apparitions sur scène, les frais de transport, etc. Aucun chiffre n’est rendu officiel, cependant il se dit que le prince de Cologne doit débourser 100.000€ pour vivre son rêve.  Inutile de vous dire que le Dreigestirn de Cologne ne se compose que de personnes assez aisées.

A l’origine et de nos jours encore, ce trio est exclusivement masculin. Mais de plus en plus de trios féminins voient le jour et à Frechen, le tout premier dans la sous-ville de Bachem et ma belle-mère en est la jeune fille. Il ne serait tarder que le premier trio féminin prenne le pouvoir à Cologne à son tour! Après avoir élu sa première mairesse, cela serait presque une suite logique! Mais si les femmes commencent à prendre lentement le pouvoir, les Dreigestirn d’enfants ont déjà une longue histoire, ceux-ci sont d’ailleurs les seuls mixes, au contraire des adultes. Dans les villes petites et moyennes il peut encore arriver qu’une princesse ou un prince seul(e) régisse le carnaval, faute d’avoir un trio, de même que pour les enfants. C’est d’ailleurs le cas à Frechen même : nous avons un prince adulte et une princesse ou un prince enfant.

Pour terminer, une photo de notre Damen Dreigestirn avec leur superbe costume et dans l’ordre : la jeune fille, la princesse, la paysanne 🙂

16649044_1877203775885216_8260140187641469833_n

Les plus belles chansons Kölsch

Le carnaval approche et à cette occasion, je commence une nouvelle série d’articles, tout en musique! Je vais en effet vous présenter nombre de chansons Kölsch, regroupées par thèmes, avec la vidéo associée pour que vous puissiez aussi écouter ces article. Dans l’idéal j’essaierai également de vous faire découvrir un maximum d’artistes, mais certains groupes sont particulièrement productif en bonnes chansons, certains noms vont donc vous devenir plus familiers :).

Pour rentrer directement dans le vif du sujet, je vais vous présenter aujourd’hui quelques chansons parmi des centaines d’autres (et ça n’a pas été évident de faire un tri!) qui parlent de Cologne. Elle est une des villes les plus chantées au monde, principalement pour carnaval, et je suis sûre que certaines de ces chansons ne vous seront pas inconnues si vous avez déjà passé quelques jours à Cologne ou si vous connaissez un peu la culture allemande :). Dans tous les cas, ces chansons parlent de l’amour des Colonais pour Cologne et pour le Dom, aussi je ne vous ferai pas de grandes descriptions des contenus, ils sont tous assez identiques ;).

Stadt met K, Kasalla

Viva Colonia, Die Höhner

Liebe deine Stadt, Mo Torres & Cat Ballou, sur une idée de Lukas Podolski (un Colonais hyper fier de l’être)

Dat es Heimat, Räuber

Janz schön Kölle, Dormstürmer

Heimat es, Paveier

Jedäuf met 4711, Klüngelköpp (4711 est la célèbre eau de Cologne)

A une prochaine fois pour d’autres chansons 🙂 !

Et Kölsche Grundgesetz

Il y a un mois, je vous avez posté un article sur les « lois Colonaises« . Quelques petits soucis de santé m’ont empêcher de publier les traductions en français la semaine suivante, aujourd’hui, c’est enfin chose réparée!

  • §1: Et es wie et es !

Es ist, wie es ist !

Ainsi va la vie !

  • §2: Et kütt wie et kütt!

Es kommt, wie es kommt.

Prends la vie comme elle vient.

  • §3: Et hät noch immer jot jejange!

Es ist bisher noch immer gut gegangen.

Tout s’est toujours bien passé jusqu’à maintenant.

  • §4: Wat fott es, es fott!

Was fort ist, ist fort.

Ce qui est fait est fait.

  • §5: Et bliev nix, wie et wor!

Es bleibt nichts wie es war.

Rien ne reste tel quel.

  • §6: Kenne mer nit, bruche mer nit, fott domet!

Kennen wir nicht, brauchen wir nicht, fort damit.

On ne sait pas ce que c’est, on n’en a pas besoin, alors laisse tomber !

  • §7: Wat wellste maache!

Was willst du machen?

Que veux-tu y faire ?

  • §8: Maach et jot, ävver nit ze of!

Mach es gut, aber nicht zu oft.

Fais-le bien, mais pas trop souvent.

  • §9: Wat sull dä Quatsch?

Was soll das sinnlose Gerede?

Qu’est-ce que c’est que ces ââneries?

  • §10: Dringste eine met?

Trinkst du einen mit?

Tu bois un coup?

  • §11: Do laachs dich kapott!

Da lachst du dich kaputt.

Tu es mort de rire.

Alors, inspiré(e)?

1962

Et Kölsche Grundgesezt

Voilà une image que j’ai posté il y a peu sur la page Facebook du blog, représentant les différents « articles de la loi de Cologne ». Ci-dessous, je vous mets les phrases en Kölsch, à vous de deviner ce qu’elles signifient en allemand et en français :). La semaine prochaine, je vous en donnerai les réponses et significations :). Bon courage 😉

§1: Et es wie et es!

§2: Et kütt wie et kütt!

§3: Et hät noch immer jot jejange!

§4: Wat fott es, es fott!

§5: Et bliev nix, wie et wor!

§6: Kenne mer nit, bruche mer nit, fott domet!

§7: Wat wellste maache!

§8: Maach et jot, ävver nit ze of!

§9: Wat sull dä Quatsch?

§10: Dringste eine met?

§11: Do laachs dich kapott!

1962