Récit de Seychelles – Partie 2

La Digue

La deuxième partie de notre voyage nous a mené sur l’île de La Digue où nous avons passé 6 jours. Là encore, le transfert s’est fait par bateau, 15 petites minutes depuis Praslin, ce fut rapide! Un taxi, une des rares voitures circulant sur l’île, nous a ensuite conduit à notre nouvel hôtel d’où la vue sur la mer et la plage Anse Patate était un émerveillement chaque jour!

Sur La Digue, les voitures sont rares, tout ce fait surtout à vélo, en une journée, on peut facilement faire le tour de l’île en faisant des pauses. Nous avons loué nos vélos à notre hôtel, mais nous avons appris que nous aurions du les louer à des particuliers, les prix étant beaucoup plus intéressants. Peu importe, nous avons pu ainsi être mobile et aller où nous voulions quand nous voulions.

Anse Patate

La Digue est une île aussi particulièrement humide et nos 6 jours là nous ont paru parfois vraiment longs. On nous avait conseillé de rester longtemps, mais je dirais que 3/4 jours suffisent finalement amplement. Mais pas de regrets, nous avons pu aussi en profiter pour nous détendre :).

Nos balades en vélo nous ont permis de découvrir quasiment toute l’île. Notre première excursion nous a mené à la célèbre plage Anse Source d’Argent, accessible par le domaine de l’Union Estate, et la seule plage payante des Seychelles. Plage de rêve avec elle aussi ses rochers granitiques où il ne faut par contre pas espérer pouvoir réellement se baigner. La plage est en effet protéger par une barrière de corail et ainsi le niveau de l’eau n’atteint pas les un mètre de haut sur une longue distance et les vagues y sont ridicules. Ceci dit, c’est une plage idéale pour les enfants.

Nos autres excursions nous ont mené entre autre sur la côte Est de l’île, très sauvage , ou encore dans les deux villes principales La Passe et La Réunion. Nous avons une nouvelle fois consacré une journée à une excursion en catamaran, cette fois uniquement orientée sur la plongée. Malheureusement nous n’avons pas vu beaucoup de poissons, la mer étant ce jour-là pas mal agitée.

Anse Source d’Argent

Mahé

Nous avons passé nos derniers jours aux Seychelles sur l’île principale de Mahé.

Nous avons passé la majeure partie de notre temps sur la plage Beau Vallon en nous promenant du Nord au Sud pour découvrir différentes petites villes et surtout profiter de cette magnifique plage avec ces eaux calmes et turquoises la journée, et de superbes couchés de soleil le soir venu.

La plage de Beau Vallon

Bien sûr nous avons passé quelques heures à visiter la capitale du pays : Victoria, plus petite capitale du monde. Et ça se sent car il n’y a pas grand chose à faire et à voir. Nous avons d’abord commencé par une des attractions pour les touristes : le marché couvert avec au rez de chaussée les produits frais que les locaux viennent acheter, et à l’étage les boutiques de souvenirs parfaites pour les touristes.

Nous avons aussi vu les deux monuments de la ville : un temple hindous aux milles couleurs et une réplique miniature et argentée de Big Ben.

Temple Hindous

Petit Big Ben

 

Puis est venu le dernier jour, où il a fallu faire nos valises et repartir pour l’Allemagne. Nous ramenons avec nous de merveilleux souvenirs, de superbes images et le bonheur d’avoir pu réaliser ce dernier rêve de voyage avant de fonder notre famille.

[ Plus de photos ]

Publicités

Récit des Seychelles – Partie 1

Cet été a été riche en émotion, notamment grâce à mon voyage de noces : deux semaines passées aux Seychelles sur plusieurs îles! Cette semaine et la semaine prochaine, je vous raconte mes découvertes sur ce petit paradis sur Terre! Pour commencer, un petit aperçu d’Abu Dhabi où nous avons fait escale et Praslin, la deuxième plus grande île des Seychelles. Avant de commencer, voici une carte des Seychelles afin de repérer les différentes îles.

Abu Dhabi

Nous sommes partis de Francfort un soir pour voler de nuit, ayant fait un nuit blanche, j’ai pu admirer les paysages endormis et le ciel qui brillait de milles étoiles! Nous avons fait une escale à Abu Dhabi et ce n’était finalement pas plus mal car cela coupe le voyage et pour ma part (enceinte), cela m’a permis de pouvoir me dégourdir les jambes. Nous sommes arrivés à Abu Dhabi au petit matin et nous avons pu voir le lever du soleil sur la ville d’Abu Dhabi et le désert. C’était fascinant de voir ce paysage, tellement sec, mais où l’humain arrive à vivre! Au sol, à 6h, il faisait déjà environ 50° au soleil! A notre départ pour les Seychelles à 8h, il en faisait 60°, la chaleur était déjà écrasante et j’admire vraiment les locaux qui supportent ça toute l’année! D’Abu Dhabi, nous avons pu voir quelques bâtiments symboliques de l’avion et une ville qui semble aride comme le désert alentour, coupé par de longues routes toutes droites. Nous n’en avons pas vu beaucoup, certes, mais finalement, cela suffit pour une première approche.

Lors du second vol, j’ai enfin pu dormir (après 24 heures sans dormir, il était temps!) et quand je me suis réveillée, nous survolions la mer turquoise des Seychelles. Peu de temps après nous avons atterri à Mahé, l’île principale des Seychelles, mais notre voyage était loin d’être terminé. En effet, nous avons ensuite rejoint le port de Mahé pour prendre un bateau direction Praslin. Après une heure et une mer un peu capricieuse (nous avons quand même réussi à la survivre sans vomissement au contraire de beaucoup d’autres, mais il était temps d’arriver!), un dernier transfert en taxi, nous sommes enfin arrivés à notre premier hôtel. Après 24h de voyages, nous étions contents d’en avoir enfin fini!

Praslin

Lors de notre premier jour sur Praslin, nous nous sommes surtout détendus, en marchant un peu sur la plage de l’hôtel puis en nous rendant à Grand’Anse, une ville pas très loin non plus. Mais déjà nous avons pu découvrir combien les Seychellois sont gentils et accueillants. Ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais ils sont plus heureux que nombre d’Européens de ma connaissance! Et ils sont extrêmement fiers de leur pays!

Notre première excursion nous a amené à Anse Lazio, une des plus belles plages du monde connues pour ces rochers échoués sur la plage. Avant de rejoindre la plage, nous sommes passés devant un enclos avec des tortues des Seychelles, les plus grandes d’entre elles ayant 100 ans, ça force le respect! En plus, elles sont loin d’être timides, au contraire, elles viennent voir les gens, aiment recevoir à manger et sont curieuses comme tout :). Nous avons ensuite rejoint la plage, une carte postale vivante : le ciel bleu, la mer turquoise tellement claire qu’elle en paraît transparente à certains endroits, le sable blanc hyper fin et les fameux rochers rouges! Dans l’eau, des poissons de plusieurs couleurs qui eux aussi ne sont pas effrayés par les nageurs, au contraire, plusieurs sont venus « goûter » à nos jambes!

Anse Lazio

Un autre jour, nous avons participé à une excursion organisée par notre agence sur un catamaran. Nous nous sommes d’abord rendus près de l’îlot St Pierre pour faire de la plongée. Le temps n’était pas au beau fixe (la pluie s’invitera à plusieurs reprises dans la journée) et la mer était un peu agitée, mais j’ai quand même pu voir de beaux poissons colorées et quelques étoiles de mer et oursins. Une fois notre trempette terminée, le catamaran s’est rendu vers une autre île, Curieuse, où nous avons accosté pour faire une petite randonnée d’une heure. Au départ de la randonnée, nous avons d’abord découvert de nombreuses tortues en liberté et comme les autres, curieuses et affamées :). Notre guide nous a également parlé du Coco de mer, l’arbre emblématique des Seychelles qui ressemble particulièrement à l’homme, notamment en ce qui concerne ses organes génitaux, je vous laisse en juger par vous même avec la photo ci-dessous 😉

Le Coco de mer

Lors de la randonnée, la guide nous parlé un peu de l’île et des Seychelles en général et nous avons ensuite rejoint le bateau pour y prendre le déjeuner. Une fois rassasiés, le catamaran a pris la direction de notre dernière halte de la journée, la plage Anse Georgette, que nous avons pu rejoindre à la nage! Il a fallu produire un petit effort, mais cela en valait la peine!

Pour notre dernière journée sur Praslin, nous sommes allés à la forêt tropicale Vallée de Mai inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco. C’est une forêt originale qui n’a pas été modifiée depuis que l’homme l’a découverte. Une sacré expérience et une forêt qui ne ressemble en rien à celles que l’on connaît, modifiées par la main de l’Homme. Cette promenade en forêt tropicale est l’occasion de découvrir le Coco de Mer dans son état naturel ainsi que pas mal d’autres végétaux et animaux des Seychelles.

Le lendemain, notre séjour sur Praslin touchait déjà à sa fin et nous avons pris le bâteau, direction La Digue cette fois. Voilà pour cette première partie de récit. Je vous laisse avec quelques photos et vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la suite ;).

Anse Lazio

Une tortue de l’île Curieuse

La Vallée de Mai, forêt tellement épaisse qu’il y fait très sombre en plein jour

[ Plus de photos ici ]

Petite découverte de Cambridge

Suite du récit de notre weekend de Pâques à l’anglaise. Le matin du lundi de Pâques, et devant prendre notre avion le soir, nous avions choisi de passer une journée à Cambridge, qui es trouve plus proche de notre aéroport que Londres. Cambridge est surtout connue pour son université médiévale (comprenant plusieurs collèges) de renom où de grands noms ont fait leurs études.

Cette nouvelle journée a été placée encore une fois sous le soleil et nous en avons profité pour à nouveau beaucoup marcher. Arrives au centre, nous voulions visiter un collège et notre choix s’est porté sur le King’s College. Il faut savoir qu’à Cambridge, chaque collège est privé, ainsi si vous voulez en visiter plusieurs, il faudra payer à chaque fois un droit d’entrée (qui tourne aux alentours de 8/9 livres par collège). D’ailleurs, si nous avions su, nous n’aurions pas pris d’entrée. Le ticket permet uniquement de visiter les jardins qui sont aussi visibles depuis la rive opposée (et gratuite!). Il permet également de pouvoir rentrer dans la cathédrale, à découvrir. Mais il ne permet pas de visiter une ou plusieurs salles de l’université, et ça, c’est dommage. Nous voulions en plus voir le pont des soupirs mais celui-ci se trouve au St John’s College. Et comme il est très bien caché et non visible depuis les rives « gratuites », nous ne l’avons pas vu.

Cour intérieure du King’s College

Après notre visite un peu superficielle du King’s College, nous avons profité du beau temps pour nous promener dans les parcs derrière les collèges. Cambridge nous a donné l’impression d’être une ville très agréable et paisible où vivre, même malgré la foule de touristes.

L’après-midi venue, nous nous sommes rendus à l’aéroport pour retourner à Cologne et à la vie quotidienne (après encore une fois un contrôle d’identité qui a failli mal tourner pour moi – les cartes d’identités françaises semblent donner l’air d’être des jouets pour les étrangers …)

[ Photos de Cambridge ]

Un weekend ensoleillé à Londres

Cette année pour le long weekend de Pâques nous avions choisi de retenter l’aventure Blind Booking. Cette fois, notre voyage surprise nous a emmené à Londres. J’y étais déjà allée deux fois avant, chaque fois une journée étant petite, mes souvenirs étaient donc assez minimes.

Nous sommes partis vendredi soir (pour la petite histoire amusante, décollage à 19h45 de Cologne, arrivée à 19h55 à Londres Stansted :)). Entre l’aéroport de Cologne et celui de Londres, nous avons subi 4 contrôles d’identité. Moi en tant que Française, j’ai eu droit au contrôle avec options : questions de pourquoi je suis en Allemagne pour prendre l’avion pour Londres ; identification très approfondie de ma carte d’identité et comme personne ne sait lire le français, ils ont tous cru qu’elle n’était plus valable car faite en janvier 2017 – ce n’est pas comme si juste au dessus il était écrit janvier 2032 …- ou alors que c’était carrément une fausse carte d’identité. En soi, je n’ai rien contre ces contrôles bien sûr, mais ca m’irrite que moi je sois soupçonnée alors que de vrais terroristes ne se font pas prendre. Mais après plusieurs sueurs froides (parce que j’ai bien failli subir un interrogatoire approfondi ou même tout simplement avoir interdiction de prendre l’avion), j’ai finalement pu prendre place avec les autres passagers. Une heure de vol plus tard,bous atterrissions à l’aéroport, encore un contrôle d’identité (et un mini interrogatoire) avant de courir prendre le bus qui nous attendait pour rejoindre Londres et notre hôtel qui se trouvait à Paddington, juste à côté de Hyde Park.

Visite aux écureuils de Hyde Park

jour 1

Nous avons commencé la journée de samedi par un bon petite déjeuner, anglais pour mon mari, « continental » pour moi (avec croissant et pain au chocolat aussi bons qu’en France). Une fois le ventre plein, nous pouvions attaquer notre première journée de tourisme dans la capitale anglaise. Un peu comme une tradition chez nous, nous avons débuté par un tour de la ville en bus, pour avoir un aperçu des principaux monuments en plus d’avoir des informations actuelles et historiques sur la ville, le tout sous un superbe soleil qui nous aura suivi tout le séjour (ok, on a eu quelques nuages mais de pluie, chose que nous n’osions pas espérer). Nous sommes descendus à la Tour de Londres que nous avons visité. Autant l’intérieur de l’enceinte nous a plus, autant les quelques salles où nous sommes rentrés nous ont plutôt déçus : peu de choses à voir et les quelques histoires et objets étaient superficiels, comme une introduction qui n’est pas poursuivie et qui nous laisse sur notre faim. En parlant de faim, celle-ci commençait à nous tenailler, aussi une pause fish and chips / hot dog and chips  s’est imposée à la sortie de la tour.

Une petite pensée aux victimes de l’attentat quelques semaines plus tôt

La deuxième partie de la journée nous a mené tout d’abord devant Buckingham Palace pour faire un coucou à la Reine (qui n’était pas là). Nous avons poursuivi par une promenade dans St James’s Park adjacent au palais pour remonter sur Picadilly Circus, célèbre pour ces panneaux tv publicitaires géants qui sont en réparation jusqu’à l’automne, nous n’avons donc rien vu. Nous avons continué sur l’immense et bondée rue shopping d’Oxford Street pour revenir à pied à Hyde Park et notre hôtel. Sans grande surprise, nos pieds étaient assez douloureux après cette longue marche.

Londres est connue aussi pour ces nombreux restaurants de tous les horizons et pour notre premier soir, nous avons été attiré par un restaurant indien, le Noorjahan 2, pas loin de notre hôtel. La cuisine indienne que nous avons un peu découvert ce soir-là nous a vraiment plu et nous ne manquerons pas de chercher des restaurants indiens vers chez nous pour en faire découvrir un peu plus à nos papilles.

Londres colorée

Jour 2

Au matin de notre deuxième journée dans la capitale anglaise, notre programme était de nous rendre au Camden Market. Pour cela, il nous fallait prendre le métro avec un changement à King’s Cross, une des grandes gares de Londres avec une attraction que je ne pouvais pas manquer : le lieu de la fameuse voie 9 3/4 connue par tous les fans d’Harry Potter. Une longue file d’attente était devant ainsi que devant le magasin juste à côté pour faire un cliche aux couleurs de Poudlard. Pour ma part, je me suis contentée de photos extérieures, ce qui en valait déjà la peine.

Le Camden Market, c’est une rue avec plusieurs marchés et boutiques où l’on trouve des habits et des babioles en tout genre souvent pour pas très cher et des milliers de gens au kilomètre carré. Au final, il y a environ 1000 boutiques, mais les articles sont quasiment toujours les mêmes, donc on a vite fait le tour. Le côté plus intéressant, c’est le marché « fast food » avec la possibilité de goûter pleins de produits originaux et exotiques. Nous n’en avons malheureusement pas vraiment profiter parce que nous avions encore notre petit déjeuner dans le ventre, mais c’est vraiment dommage. Si vous avez l’occasion d’y aller, allez-y le ventre bien vide! 😉

Un aperçu des fast food

Nous sommes ensuite revenus au centre de Londres, notre objectif suivant étant de visiter la célèbre boutique M&M’s World ouvert tous les jours toute l’année … sauf le dimanche de Pâques! De tous les magasins de Londres c’était un des très rares à être fermé ce dimanche-là, nous n’avons donc pu le voir que de l’extérieur.

Nous avons continué notre visite avec un passage plus qu’agréable dans Notting Hill. Agréable car les maisons y sont jolies, colorées et fleuries, mais surtout, le calme y régnait! Et cela contrastait énormément d’avec le centre ville ressemblant à une fourmilière géante. Ceci dit, c’est sur le coup que je me suis dit que j’aurais du chercher avant où aller exactement, par exemple, quelles maisons ont servi pour tel ou tel film, les incontournables, etc. Mais cela n’en a pas rendu moins charmante notre balade. Des fois, cela fait vraiment du bien de se promener sans but quelconque. Nous avons seulement suivi une direction certaine pour rejoindre Hyde Park et notre hôtel pour faire une pause avant de ressortir le soir.

Cette fois, nous avons choisi de manger dans un pub anglais, histoire de se la jouer un peu local aussi. Puis nous sommes partis à l’assaut de Londres … la nuit. J’avoue qu’au départ, je n’étais pas très chaude pour cette excursion. Fatigue mais aussi une pointe d’inquiétude quant à ce qui pouvait se passer (les attentats de Londres étant encore très présents dans les esprits) mais finalement, je suis contente d’être retournée au centre. Londres de nuit, c’est des lumières partout qui mettent encore plus en valeur les monuments phares de la capitale. Nous nous sommes même offerts le petit luxe d’attendre dix minutes que BigBen sonne la nouvelle heure :).

London by night

Voilà donc pour notre petit séjour londonien qui nous a bien plu. Je ne dirai pas, comme nombre de mes connaissances, que je suis amoureuse de Londres et je n’irai pas 40 fois par an. Mais j’ai bien aimé la ville et si un jour je devais y retourner, j’ai déjà plusieurs idées de choses que je n’ai pas pu faire cette fois-ci :). Et surtout, je reviendrais avec une valise pour pouvoir acheter plein de gourmandises 😀 ! (parce que je n’ai quasiment rien pu acheter car je n’avais qu’un sac à dos en cabine et que presque tout est interdit!)

Je reviendrai d’ici peu avec un article plus court sur Cambridge. Vous pouvez en attendant déjà découvrir les photos sur Facebook.

[ Photos ]

Sur le « pont de la météo »

Découverte de l’Eifel

Aujourd’hui je vous emmène faire une promenade pas très loin de Cologne mais pourtant au cœur de la nature. Partons dans le parc national de l’Eifel!

Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, le parc national de l’Eifel est une région qui se situe entre Aix-la-Chapelle, Coblence, Trèves et les frontières luxembourgeoise et belge. Ce parc se compose de collines et de forêts à perte de vue et permet ainsi de se prêter à de très nombreuses activités nature, peu importe la saison et ce à tout âge!

Voici quelques idées d’activités à faire en famille, entre amis ou même seul:

-> Découvrir la région volcanique du parc, dont l’activité des volcans, bien que datant d’il y a plusieurs millions d’années est encore visible aujourd’hui. Lacs, coulées de lave, émissions de gaz entre autre témoignent de cette activité. D’ailleurs, un des supervolcans du monde se trouve dans l’Eifel, un de ceux qui devaient provoquer la fin du monde en 2012. Heureusement pour tous, il a préféré continuer à dormir!

-> Pour les amateurs de boissons, rendez-vous à Gerolstein où une des eaux les plus vendues d’Allemagne est puisée et à Bitburg, célèbre quant à elle pour sa bière.

-> Si vous préférez plutôt les vieilles pierres, là encore il y a de quoi découvrir. Tout d’abord, partez à la recherche des vestiges de l’aqueduc de l’Eifel, un aqueduc romain qui était à l’époque un des plus longs et qui alimentait Cologne en eau. Venez ensuite découvrir Bad Münstereifel, une ville médiévale très bien restaurée. Terminez par Monschau, dont je vous ai déjà parlé.

-> Enfin pour ceux qui préfère le sport, vous avez le choix! Vélo ou VTT, randonnée, ski, kayak, chacun y trouvera son compte!

-> Je vous déconseille fortement le zoo de l’Eifel. Certes, on y a là la possibilité de nourrir des biches à la main, mais le parc a également quelques lions et des tigres dans des enclos minuscules qui sont une honte et un message clair d’ignorance du bien-être des animaux!

J’espère vous avoir donné envie de venir découvrir cette région peu connue mais qui a pourtant tant à offrir!

EimK-Lagekarte-42x50