L’histoire du Dreigestirn du carnaval

Une fois n’est pas coutume, le carnaval battant son plein, voilà l’occasion de vous parler encore un peu de cet événement. Cette année, je profite du fait que ma belle-mère fasse partie du premier Damen Dreigestirn de notre ville pour vous en dire plus  sur ce trio qui régit une ville le temps de carnaval.

Le Dreigestirn, c’est le trio qui domine une session de carnaval. Celui-ci existe depuis 1870, mais le nom n’est officiel que depuis 1938. Il se compose du prince, du paysan et de la jeune fille. Le prince est le chef de ce trio et tient toujours un sceptre dans sa main comme symbole de son pouvoir ; le paysan représente celui qui défend la ville et a ainsi pour symbole les clés de sa cité ; enfin la jeune fille représente le charme pour venir équilibrer avec le côté très masculin de ses deux acolytes et a pour symbole une couronne et un miroir.

Pour faire partie de ce trio, il faut être membre d’une association de carnaval. Généralement, un trio vient d’une même association même si ce n’est pas une obligation. Les candidats doivent postuler et les heureux élus, en plus de devenir des célébrités locales, ont le plaisir de vider leur compte en banque! Car oui, cette petite affaire coûte de l’argent, il faut payer en plus des costumes, les médailles de l’association qu’ils distribueront lors de leurs apparitions sur scène, les frais de transport, etc. Aucun chiffre n’est rendu officiel, cependant il se dit que le prince de Cologne doit débourser 100.000€ pour vivre son rêve.  Inutile de vous dire que le Dreigestirn de Cologne ne se compose que de personnes assez aisées.

A l’origine et de nos jours encore, ce trio est exclusivement masculin. Mais de plus en plus de trios féminins voient le jour et à Frechen, le tout premier dans la sous-ville de Bachem et ma belle-mère en est la jeune fille. Il ne serait tarder que le premier trio féminin prenne le pouvoir à Cologne à son tour! Après avoir élu sa première mairesse, cela serait presque une suite logique! Mais si les femmes commencent à prendre lentement le pouvoir, les Dreigestirn d’enfants ont déjà une longue histoire, ceux-ci sont d’ailleurs les seuls mixes, au contraire des adultes. Dans les villes petites et moyennes il peut encore arriver qu’une princesse ou un prince seul(e) régisse le carnaval, faute d’avoir un trio, de même que pour les enfants. C’est d’ailleurs le cas à Frechen même : nous avons un prince adulte et une princesse ou un prince enfant.

Pour terminer, une photo de notre Damen Dreigestirn avec leur superbe costume et dans l’ordre : la jeune fille, la princesse, la paysanne 🙂

16649044_1877203775885216_8260140187641469833_n

Publicités