Spécialités de carnaval France vs Allemagne

Carnaval est fini depuis deux semaines déjà, mais je reviens aujourd’hui sur les spécialités françaises et allemandes qui ne manquent pas à l’appel dans leur pays.

En Allemagne, une des spécialités de saison que l’on trouve sur tous les buffets, ce sont les Berliner. Il s’agit de beignets fourrés à la confiture et saupoudré de sucre glace. Leur taille « normale » est assez grosse, mais on les trouve aussi en version miniature. Dans tous les cas, un voire deux Berliner suffisent pour être rassasié!

Rien de bien exceptionnel me direz-vous, mais finalement, en France, c’est pareil. Car s’il y a bien une spécialité incontournable du carnaval français, ce sont les crêpes! On en mange un peu toute l’année mais leur point d’orgue est et reste carnaval, ou la plus exactement la chandeleur le 2 février.

Berliner_Pfannkuchen

Enfin, pour terminer sur ces quelques spécialités, une qui vient tout droit de ma région, les bugnes de Lyon. De délicieuses petites choses faites d’une pâte boulangère frite dans de l’huile et ensuite saupoudrée de sucre en poudre. Un délice typique de carnaval par chez moi! Je vous mets ci-dessous une petite photo pour vous donner une idée de ce que c’est (et pourquoi pas vous mettre l’eau à la bouche :P).

Avez-vous d’autres spécialités typiques de carnaval à partager?

bugnes

Publicités

Reibekuchen

Aujourd’hui, je vous invite pour une nouvelle découverte culinaire allemande et vous propose même la recette toute simple de cette spécialité : le Reibekuchen ou galette de pommes de terre en français. Ce n’est pas une recette inconnue des Francais, mais cela reste quand même un plat typique d’Allemagne, de Cologne notamment. D’ailleurs, en Colonais, on les appelle Rievkooche.

Ces galettes se mangent préférablement avec de la compote de pomme, faite maison bien sûr!

Passons à la recette (source marmiton):

Ingrédients (pour 4 personnes)

– 7 grosses pommes de terre
– 3 oignons
– 1 œuf
– 3 cuillères à soupe de farine
– sel et poivre
– huile

Préparation de la recette :

Éplucher les pommes de terre et l’oignon et les râper finement. Il faut retirer l’excédent d’eau.

Ajouter la farine, l’œuf, un peu de sel et de poivre. Bien mélanger l’ensemble.

Dans une poêle, porter à ébullition un peu d’huile puis y déposer 4 cuillères à soupe de la préparation.

Faire bien dorer les galettes d’un côté, les retourner et laisser dorer sur l’autre face. Les sortir.

Recommencer jusqu’à épuisement de la pâte.

Disposer les galettes sur un plat de service. Les servir bien chaudes avec de la compote de pommes.

reibekuchen-mit-schnellem-apfelkompott-rezept

Spaghettieis

En ce début du mois d’août et au cœur de cet été 2015, parlons un peu glaces 🙂 ! Car je sais qu’il y a pas mal de gourmands parmi mes visiteurs ;).

Dès les premiers beaux jours du printemps, les Allemands se précipitent dans les glaciers pour manger, entre autres, une des spécialités du pays : la Spaghetti-Eis! Non, rassurez-vous, il ne s’agit pas de glace aux spaghetti, mais de glace passée dans un pressoir pour en donner la forme de spaghetti.

Cette glace a été inventée par un Italien en Allemagne, Dario Fontanella, à la fin des années 60. Cet Italien rêvait de faire une glace en forme de spaghetti et c’est ainsi qu’est né le best-seller des glaces en Allemagne!

La Spaghettieis se compose de glace à la vanille posée sur un dôme de crème chantilly qui durcit au contact du froid, de coulis de fraises pour la sauce tomate et de chocolat blanc râpé pour le parmesan. Sympa non? Hyper calorique, mais délicieux :D!

758px-Spaghetti_eis

Avec le temps, les dérivations sont nombreuses, ainsi on trouve des Spaghettieis « carbonara » avec de la liqueur d’œuf, ou encore au chocolat, à la coco, etc.

Et on trouve aussi d’autres spécialités italiennes telles que les Pizzaeis (avec des fruits et de la crème chantilly en forme de pizza) ou les Lasagneeis du même genre que les Spaghettieis mais en forme de lasagnes (photo ci-dessous). Certains Eiscafe font aussi des Taglietteeis, mais je n’en ai encore jamais vu. Ceci dit, ce n’est pas grave non plus, il est déjà tellement dur de faire un choix sur la carte avec une cinquantaine de coupes différentes, pas besoin d’en rajouter ;).

Et si vous venez en Allemagne, même pour quelques jours, et que vous voulez manger une Spaghettieis, il vous suffit de rentrer dans un glacier, ils en font presque tous! Rendez-vous sur la page « Bonnes adresses » pour trouver quelques idées à Cologne ;).

kulinarisch-6

 

Spezi

Rien qu’en voyant le titre de cet article je vous déjà pas mal de regards interrogateurs se demander de quoi je vais bien vous parler. Rassurez-vous, ces regards interrogateurs, je les ai fait aussi pendant longtemps quand un client chez McDo me commandait un Spezi (ou aussi Mezzo-Mix entre autres petits noms, au passage, noms de marques). Inutile de vous reparler de mes clients qui pour la plupart m’ont limite insultaient juste parce que je ne savais pas ce qu’était le Spezi.

Le Spezi, c’est une boisson inventée dans les années 50 par une brasserie allemande. Non, il ne s’agit pas d’une bière mais d’un soda. Je vous passerai les détails de la recette exact du Spezi, au final, ça intéresse aussi peu les consommateurs d’Outre-Rhin. Eux ce qui les intéresse, c’est la base de ce produit qui fait grincer des dents pas mal de Francais. En effet, pour faire un Spezi simple chez McDo, on mélange du coca et du fanta. Les Allemands sont accros!

Personnellement, comme je n’ai pas le coca et de manière générale les sodas, je n’ai pas gouté, mais si l’envie vous dit, c’est une spécialité que vous pouvez réaliser chez vous à la maison :).

Spezi banner

L’apéro

L’incontournable de l’été et de manière plus générale, l’incontournable lorsque l’on reçoit des invités. Ça, c’est en France. Un des clichés les plus connus et pour cause, quel Français ne se fait pas un apéro par an?? A ce propos, petit hors sujet, je trouve vraiment dommage que le film Camping n’est pas été pas traduit en allemand, il est tellement plein de bons vieux clichés qui en disent longs sur la culture française.

En Allemagne, l’apéritif, ça n’existe pas Quand on arrive chez quelqu’un ou que l’on reçoit, on peut s’asseoir un peu dans le salon pour boire un verre, mais le plus souvent, les invités arrivent pour manger donc on se met à table dès leur arrivée.

En France, la mode est de préparer des petits fours, des verrines ou toutes autres mignardises pour épater ces convives. Accompagnées d’une boisson alcoolisée ou non, ça le fait quand même bien pour se mettre dans le bain. Sans compter ceux qui font carrément des apéritifs dînatoires.

En Allemagne, que nenni. Au mieux il y aura des chips et des cacahuètes sur la table pour grignoter pendant le repas. D’ailleurs, il suffit de voir les rayons de supermarchés pour voir que l’apéritif, ce n’est pas ce qu’il y a de plus courant en Allemagne. Alors forcément, en tant que bonne Française (quand même), j’avoue que ça me manque. Le petit grignotage de produits contraires au régime accompagnée d’un verre d’une bonne boisson (qui change selon l’humeur et l’offre :)), sans compter que c’est aussi bien pratique pour faire attendre les invités le temps de finir le repas (non parce que passer directement au repas, ça veut dire du stress parce qu’on n’est jamais prêt à temps ;)), je reconnais qu’à chaque fois qu’on a des invités ou qu’on est invité, inconsciemment il me manque quelque chose. Récemment j’ai trouvé ce quelque chose ;).

Bon je ne pense pas essayer d’introduire l’apéro en Allemagne, je me rattrape lors des visites de mes parents ou lorsque je suis en France. Et honnêtement, je ne sais pas comment cela seraient apprécier par nos amis allemands. Si certains ont déjà fait l’expérience, je suis preneuse d’avis :).

shutterstock_110978144