Récapitulatif articles Interrail

Présentation du projet [ article ]

Début de l’aventure [ article ]

Séjour à Vienne [ article ] [ photos ]

1er trajet Vienne – St Pölten – Enns – Steyr – Linz [ article ] [ photos ]

Séjour à Linz [ article ] [ photos ]

Séjour dans le Salzkammergut [ article ] [ photos ]

Journée en République Tchèque [ article ] [ photos ]

Séjour à Salzburg [ article ] [ photos ]

Journées à travers le Vorarlberg et le Tyrol [ article ] [ photos ]

Séjour à Innsbruck [ article ] [ photos ]

Journée à Kitzbühel [ article ] [ photos ]

Bilan [ article ]

Carte du voyage [ lien ]

Publicités

Bilan Interrail

  • Trajet final

Vienne > St Pölten, Enns, Steyr > Linz > Gmunden > Hallstatt, Krumlov, St Wolfgang, Bad Ischl > Salzbourg > Innsbruck > Bregenz, Feldkrich, St Anton, Rattenberg, Hall in Tyrol > Salzbourg

  • Bilan général

Vous l’avez compris depuis un moment déjà, ce séjour Interrail à travers l’Autriche m’a enchantée, j’en suis revenue encore plus amoureuse de l’Autriche, j’ai découvert bien plus la culture de ce pays qui m’attire et j’ai pu constater à quel point l’Autriche et l’Allemagne sont deux pays différents alors que tout le monde (et moi aussi auparavant) les croient pourtant si proches. J’ai également était ravie de partager cette expérience avec des amis, d’en rencontrer certains ou d’en retrouver d’autres. Il y a eu certes quelques fausses notes – qui peut se vanter de ne pas en avoir en 16 jours? – mais au final, ça reste une aventure inoubliable que je referai volontiers!

Je suis aussi partie en Autriche alors que déjà je me posais la question de mon avenir à Cologne et que l’idée d’une nouvelle expatriation me trottait vaguement en tête. J’ai des envies de remonter un tel projet, de reconstruire toute une vie, de faire des découvertes par dizaines durant des mois. Et puis, lentement mais sûrement, je ne suis plus aussi fan que ça de Cologne (ça vous étonne hein?? Qui aurait cru que je dirais ça un jour?).  Attention, je n’ai pas encore décidé de partir, mais ces deux semaines ont fait grandir mon envie de vivre en Autriche dans les années futures. Mais avant tout cela, une nouvelle aventure en Kindergarten m’attend!

  • Bilan en chiffres

2 pays visités + 5 villes étapes + 22 villes visitées + 2833 km parcourus + 641 photos = des milliers de souvenirs, de bons et moins bons moments, une expérience inoubliable.

  • Bilan des logements

Involontairement, j’aurais testé pas mal de façons différentes qui s’offrent aux voyageurs concernant l’hébergement. Je les ai classés par ordre de préférence, du meilleur au pire selon mon expérience.

5. Dans le Salzkammergut, j’ai été hébergée chez une amie. Forcément c’est le passage que j’ai préféré! J’étais ravie de retrouver ma copine, de rencontrer son copain et son lapin, de voir où elle vit et tout simplement de passer du temps ensemble. On n’a peut être moins de temps à soi quand on va chez des amis, mais une fin de soirée avec un verre de vin sur le canapé à discuter de tout et de rien est quand même plus agréable qu’une soirée seule à geeker sur Internet ;).

4. A Vienne et à Innsbruck, j’ai trouvé une chambre pour Vienne et un petit studio pour innsbruck, loués via Airbnb. Pour vous expliquer le principe, vous pouvez dormir chez des gens qui ont une chambre voire un appartement entier de libre et qui donc l’offre aux voyageurs de passage. Une façon plus économique que l’hôtel de se loger, de rencontrer des locaux tout en restant indépendant (on reçoit obligatoirement les clés de l’appartement). J’ai vraiment beaucoup aimé ce système, j’ai trouvé les deux fois des logements très agréables avec des hôtes vraiment gentils et très serviables. Bref, je retenterai l’expérience sans aucun doute!

3. et 2. L’hôtel et l’auberge de jeunesse. Inutile de les présenter et difficile de les départager. Les avantages de l’un sans les désavantages de l’autre et vice-versa. Là où on va pouvoir faire des rencontres du monde entier, l’autre proposera un confort pour la nuit notable. Mais les inconvénients ne sont pas si importants que ça comparés aux avantages. Bref, ces deux moyens sont connus depuis très longtemps, je n’ai pas besoin de vous les présenter plus.

1. CouchSurfing sans surprise. Ma seule nuit CS à Linz s’est transformée en cauchemar et j’ai vraiment été déçue d’être si mal accueillie (je n’ai même pas été accueillie d’ailleurs). Je crois même que si j’avais dormi à la belle étoile dans la rue, ma nuit aurait été meilleure que cette expérience CS. Je sais que ce n’est que mon expérience personnelle, on ne va pas réouvrir le débat. Je suis contente que beaucoup d’autres personnes ont eu des supers expériences avec CS, moi pas, vous ne pourrez pas le changer.

Alors voilà, c’est déjà fini, je me revois encore le jour où j’ai commencé à planifier ce séjour Interrail et me voilà aujourd’hui avec le voyage derrière moi. Mais de nouveaux projets arrivent, j’aurai de quoi m’occuper les prochains mois à venir! En attendant, j’espère que je vous aurais donné envie de découvrir l’Autriche :).

CIMG4637

Interrail – Kitzbühel

La dernière journée sur le rail est déjà arrivée, après deux semaines de vadrouille à travers l’Autriche du Nord, d’Est en Ouest.

Pour ce dernier trajet, je devais me rendre d’Innsbruck à Salzburg, et j’avais décidé de faire une halte à Kitzbühel, ville que je souhaitais vraiment découvrir lors de mon séjour.

Et je n’ai pas été déçue! Kitzbühel est une ville enclavée entre les montagnes, pas très grande et très touristique, mais pas autant que d’autres stations de ski comme j’ai pu le voir ailleurs dans le Tirol. Le centre ville est joli à voir, et il a l’air de faire bon vivre dans ici. Malheureusement, le temps était assez couvert lors de mon passage, mais je suis sûre que sous le soleil, ça doit être d’autant plus agréable d’être ici. Et du fait de la proximité des montagnes, il a l’air d’être facile de s’évader dans un petit coin de nature, de même, l’offre de sports est vraiment diverse et attractive. Bref, j’ai l’impression d’être en train d’écrire une brochure de publicité.

Tout ça pour dire donc que j’ai été ravie de venir ici. A nouveau, comme dans pas mal de villes d’Autriche, les maisons sont colorées, certaines assez flachies même. Et il y a beaucoup de femmes et d’hommes habillés en costumes locaux (Dirndl et Lederhose), il y en a d’ailleurs à vendre dans la plupart des boutiques (jusqu’à 600€!). Mais je dirais qu’à Kitzbühel, ils savent se donner une image digne de celle attendue des touristes de passage.

[ photos ]

CIMG4947

Interrail – Innsbruck

(Je suis rentrée aujourd’hui à Cologne mais il y a encore quelques autres articles sur mon séjour Interrail à venir ;))

Dernière étape de mon séjour, déjà :(. De retour à Innsbruck pour quelques jours, dans ma chère ville de cœur. Nous sommes arrivées sous une pluie battante, la première depuis mon arrivée en Autriche (hormis quelques orages de nuit qui n’ont pas vraiment eu d’influence sur moi et mes vêtements). Heureusement, les jours suivants ont été plus agréables, sans être trop chauds. Pour rappel, je suis déjà allée à Innsbruck en octobre dernier et le temps n’avait pas été extraordinaire, juste quelques petites minutes de soleil le jour de notre départ.

Pour mon retour ici, j’avais quelques priorités dans les choses à voir. Pour ma première journée, mon amie était encore avec moi. Nous sommes allées d’abord à Swaroski, la fameuse fabrique de cristal, bien que nous ayons juste vu des expositions avec des cristaux (mais joli à voir quand même). Avec l’InnsbruckCard, nous avons même eu un collier en cadeau! Ensuite, nous nous sommes rendues au téléphérique de la Nordkette pour monter aux sommets des montagnes, au Hafelekar (+2300m), c’était vraiment superbe! J’aurais pu rester là pour toujours. Même malgré la température assez fraîche (environ 14°), ça restait agréable! Nous sommes tout de même redescendues à Innsbruck pour un tour dans le centre ville (définitivement superbe quand il fait soleil!).

Le troisième jour, j’avais rendez-vous l’après-midi avec une amie d’Innsbruck. Nous nous sommes rendues au musée Panorama du Tirol, un musée très intéressant pour en apprendre plus sur l’histoire du Tirol, surtout à partir du passage de Napoléon dans la région (donc au passage en apprendre un peu plus l’histoire de France). Ma copine connait aussi très bien l’histoire de sa région et a pu me raconter en détails plusieurs épisodes marquants. Un cours d’histoire particulier que j’ai beaucoup apprécié.

Ensuite nous sommes montées au Bergisel, le tremplin de ski d’Innsbruck qui a entre autre accueilli les JO. Et nous avons eu la chance de voir des skieurs s’entraîner au saut, quelque chose d’assez impressionnant à voir. Nous avons bu un coup là-haut avec vue sur Innsbruck. Encore une bonne journée de passée donc, et déjà la dernière à Innsbruck, donc petit pincement au cœur en passant pour la dernière fois dans le centre ville. Mais je me suis renseignée auprès de ma copine pour connaître les prix des logements à Innsbruck … c’est la ville la plus chère d’Autriche. Ça, c’est fait. Mais bon, pour le moment, je dois quand même retourner à Cologne, l’idée d’une nouvelle expatriation sera à mûrir plus tard. Mais elle n’est pas exclue!

[ Photos ]

CIMG4825

Interrail – Vorarlberg et Tyrol

11 août

Connaissant déjà Innsbruck, étant de nouveau seule et ayant encore des trajets de valide sur ma carte Interrail, j’ai profité de ces raisons pour faire d’autres excursions à travers l’ouest de l’Autriche et ainsi agrandir la carte de mes découvertes de cet été.

Ce dimanche 11 août, je me suis d’abord rendue dans le Vorarlberg, destination Bregenz au bord du lac de Constance. C’est sans aucune doute une ville agréable pour vivre, assez jolie, quoique déjà moins typique que les maisons de montagnes qui me plaisent tant ainsi qu’à beaucoup de touristes. Et puis, à Bregenz on sent aussi que la ville s’adresse à un public assez riche. Quand même je suis contente d’avoir eu l’occasion de venir ici.

Ensuite je me suis rendue à Feldkirch, aussi dans le Vorarlberg, où il y avait selon mon guide touristique pas mal de choses à voir. Sauf qu’une fois sortie de la gare, pas un panneau pour indiquer le centre ville ou la maison du tourisme. J’ai marché un peu dans l’espoir de tomber sur le centre ville mais sans aucune indication directionnelle, j’ai vite laissé tombé. Cette ville ne m’a d’ailleurs pas vraiment plu et je trouve dommage qu’ils ne fassent rien pour les touristes qui arrivent. C’est peut être un signe que finalement, cette ville n’est pas si exceptionnelle que ça?

Pour continuer, je reviens dans le Tyrol visiter St Anton am Arlberg. C’est une ville assez petite, coincée dans une vallée étroite, mais vraiment mignonne. Bon on se rend vite compte par contre que c’est surtout une station de ski, il y a plus d’hôtels que de maisons résidentielles. Mais les hôtels sont tous à l’image des chalets de montagne, au moins ça ne casse pas le charme. Puis au fil de ma petite promenade, je suis tombée sur une fête populaire, une belle surprise et expérience. Là encore j’ai pu constater l’attachement des Autrichiens à leurs traditions, la moitié des visiteurs de cette fête était habillée en Dirdnl et Lederhose (les vêtements traditionnels autrichiens et bavarois).

Deux régions visitées en une journée et ma préférence reste au Tyrol avec ses grands massifs, ses maisons typiques, beaucoup de nature encore vierge, bien que cliché, je trouve cette région plus traditionnelle à l’image que l’on a de l’Autriche.

12 août

Le lendemain matin, je me suis rendue dans l’Est de du Tyrol. J’ai visité Rattenberg et Hall in Tirol, deux petites villes proches d’Innsbruck. Les deux sont jolies à voir, de styles moyenâgeux. Les visites sont rapides du fait que les centres villes sont petits mais c’était quand même agréable à découvrir.

Beaucoup de découvertes encore, mais je m’aperçois que pour visiter les petits recoins du Tyrol où des régions montagneuses en général, une voiture est préférable… donc je reviendrai en voiture :D!

[ Photos ]

CIMG4922