1er mai – Traditions allemandes

Aujourd’hui 1er mai, quoi de mieux que de vous (re)présenter une tradition d’Allemagne?

Le 1er mai, en Allemagne comme en France, est avant tout un jour férié, le jour de la fête du travail où les gens vont manifester dans les rues. Mais en plus de cela, en Allemagne, il existe deux autres traditions, certaines plus présentes dans certaines régions comme à Cologne.

La première tradition a lieu dès le 30 avril au soir. Un peu partout en Allemagne, des bals et fêtes sont organisés pour venir danser, pour arriver au mois de mai en dansant : Tanz in den Mai. Tout cela pour fêter le retour du printemps et des beaux jours (en théorie, pour la pratique, il faut parfois faire preuve d’un peu plus de patience). Et pour faire la fête, les Allemands sont toujours partant et celle-ci notamment est certainement une des plus attendues (après le Carnaval bien sûr)!

Au petit matin du 1er mai, dans la région de Cologne notamment, plusieurs femmes auront le plaisir de voir accrocher devant leur fenêtre ou leur porte un arbre (généralement une grosse branche de bouleau) avec du papier crépon de toutes les couleurs pour le décorer et un cœur avec l’initiale de son prénom dedans. Une demoiselle peut aussi découvrir un gros cœur fait de papier crépon devant sa porte. Ce « Maibaum » ou « Maiherz » est déposé par les jeunes hommes amoureux qui souhaitent déclarer leur flamme à la jeune fille en question. Attention, rien ne garantit que la demoiselle tombera dans les bras de son soupirant, les râteaux sont aussi de mise! De même que rien ne garantit que vous soyez le seul soupirant de mademoiselle. Une jeune fille qui a du succès peut se retrouver avec plusieurs arbres devant chez elle!

Ceci dit, même les couples déjà formés depuis plus ou moins longtemps profitent de cette occasion pour se (re)déclarer leur amour, voire faire une demande en mariage. C’est un peu la St Valentin allemande.

Mais cette année, c’est au tour des filles de déposer un arbre ou un cœur devant la porte/fenêtre de leur chéri. Eh oui, lors des années bissextiles, ce sont les filles qui s’y collent 🙂 ! Et quoiqu’ils en disent, ces messieurs sont bien contents de découvrir une petite attention en ce 1er mai. Le mien y compris et je n’ai pas tenu à le décevoir. La preuve en photo ci-dessous.

Alors, qui a déjà eu un arbre de mai devant sa porte?

13139019_699927043479108_7230201557950349959_n

Mariage en Allemagne – bis

Au fur et à mesure des préparatifs de mon mariage, je découvre de nouvelles facettes de l’Allemagne et comme je sais que vous êtes curieux, je les partage avec vous 😀

Il y a quelques temps, je vous avez déjà parlé du fait qu’en Allemagne, tout est payant. J’ai eu la désagréable surprise de me rendre compte à quel point certains documents administratifs pouvaient être chers! Le dossier de mariage à lui seul nous coûte plus de 150€! Et pour cause, hormis la traduction de mon acte de naissance qui coûte déjà plus de 70€ (ce qui fait cher les 10 lignes!), il faut rajouter les documents allemands tous payants : acte de naissance – 10€ ; attestation de résidence – 12€ ; 40€ encore pour le dossier ; le livret de famille sera encore à payer. Bref, un budget non négligeable dans un mariage. Et encore, on ne se marie pas un samedi, sinon il faudrait encore payer plus de 100€.

A propos du dossier, en tant que non Allemande, j’ai en plus l’honneur de devoir rassembler encore plus de documents qu’il faut ensuite envoyer à l’ambassade de France pour obtenir le « certificat de capacité de mariage ». Je dois prouver que je ne suis pas déjà mariée en France … qui a parlé d’Union Européenne, d’abolissement des frontières et de facilité des démarches pour tous les résidents de l’UE??

Autre particularité, pour un mariage à la mairie ou un mariage évangélique, il n’est pas obligatoire d’avoir de témoin! On peut en avoir un par tradition, mais à la mairie, on peut choisir de se marier vraiment tout seul! Bon, nous aurons quand même chacun un témoin car j’ai découvert cette anecdote après avoir choisi mon témoin et je me voyais mal lui dire que finalement, je n’avais pas besoin d’elle 😀 ! Et puis, entre nous, un témoin, c’est bien plus qu’une personne qui pose sa signature sur un papier, c’est surtout une personne importante à qui on veut donner un rôle particulier.

Mais franchement, malgré ces quelques surprises (bonnes et mauvaises), la préparation d’un mariage est un très beau moment à vivre ;).

live-gesang-als-geschenk-zur-hochzeit-oder-geburtstag-mit-live-musik

Traditions de Pâques en Allemagne

Pâques approche à grand pas! C’est l’occasion de vous (re)présenter quelques traditions pascales d’Allemagne 🙂

ŒUFS de Pâques

A l’approche de Pâques, on peut voir apparaître dans les supermarchés des œufs multicolores bien curieux pour des étrangers au rayon œufs et non chocolat avec toutes les autres friandises également en vente à cette période. Mais non, il ne s’agit pas d’une erreur mais bien d’œufs de poules à consommer. Il s’agit en effet d’œufs durs, déjà cuits donc et prêts à être consommés dans les jours à venir. Rien à voir alors avec du chocolat ou autre sucrerie, mais on peut tout de même les cacher dans le jardin ou s’en servir comme décoration pour la table ou la maison. Le choix des couleurs et des motifs est varié et fait pour plaire à tous!

Ceci dit, on peut maintenant trouver à n’importe quelle période de l’année ces œufs multicolores bien qu’à l’origine, ils furent spéciaux à la période de Pâques.

ef22cb3f61

Lapin de Pâques

En Allemagne, ce ne sont pas les cloches qui viennent cacher les petits œufs et autres chocolats pour les enfants dans les jardins. Non, c’est le lapin de Pâques qui s’en charge! D’ailleurs, cette tradition connue aussi en France est originaire d’Allemagne, le lapin symbolisant la fertilité et le renouveau, une belle métaphore du printemps.

2384-lapin-symbole-paques-reunion-974

Arbre et feu de Pâques

En ce dimanche de Pâques, voici venue l’occasion de vous parler de deux traditions allemandes pour cette période : l’arbre de Pâques ainsi que le feu de Pâques.

Un peu comme l’arbre de Noel, pour l’arbre de Pâques, il s’agit de décorer un arbre ou des branches placées dans un vase et dont les bourgeons sont visibles (pour annoncer l’arrivée du printemps). Sauf qu’on ne le décore pas de boules mais d’œufs multicolores, les fameux œufs de Pâques, vous l’aurez compris ou de autres figurines colorées et faites pour l’occasion. A noter que j’ai eu vue des arbres de Pâques en Belgique et que cette tradition est aussi connue de certaines régions de l’Est de la France comme l’Alsace ou la Lorraine ainsi que dans d’autres pays. L’origine de cette tradition reste allemande ;).

Si cette tradition n’est pas aussi répandue que l’arbre de Noel, elle est tout de même sacré pour beaucoup de familles. Chez moi, je n’ai pas d’arbre de Pâques mais au Kindergarten, chaque groupe a fait son petit arbre avec des œufs décorés par les enfants. Ces œufs colorés ou autres décorations, toutes colorées sont là pour célébrer l’arrivée du printemps et franchement, de voir toutes ces couleurs dans les magasins, ça fait aussi du bien aux yeux :).

Egalement, les Allemands se réjouissent des fêtes de famille à Pâques car ils se retrouvent tous à la nuit tombée pour embraser le feu de Pâques qui est là pour célébrer le printemps et la fin de l’hiver et de la grisaille. Je n’ai encore jamais vu un de ces feux et pour être honnête, je n’ai eu vent de cette tradition pour la première fois que cette année. Sauf que comme je ne suis pas en Allemagne cette année à Pâques, je n’aurai pas l’occasion de voir un feu de Pâques. Mais sûrement dans les années à venir.

Vous l’aurez compris, Pâques en Allemagne, ce n’est pas seulement une fête religieuse, mais c’est aussi une façon de célébrer l’arrivée du printemps, des beaux jours, remettre des couleurs dans la vie. Bref, c’est un peu une façon de revivre :). D’ici peu de temps, quand les journées seront plus chaudes, les barbecues font fleurir et les parcs vont se remplir d’Allemands tous blancs voulant se faire griller bronzer :)!

Osterbaum

Ce que j’aime dans le carnaval

En ce weekend de carnaval, impossible de ne pas faire un topo là-dessus aujourd’hui. Cette année, nous avons le droit à une session très courte (5 petites semaines) ce qui a pour conséquences que pas mal de personnes n’ont pas voulu autant s’investir. Ainsi à Bachem, nous n’avons pas de Dreigestirn, donc pas de « souverains » pour notre session ce qui la rend presque inexistante, hormis le défilé, il n’y aura presque aucune représentation.

Mais aujourd’hui, je voulais vous dire un peu pourquoi j’aime le carnaval (ce qui pensent tout de suite que c’est parce que j’aime boire comme un trou, vous vous fourrez le doigt dans le nez jusqu’à l’épaule car je n’aime pas l’alcool!). Je tiens à rappeler avant de continuer que je fais partie depuis un an d’une association de carnaval et que j’ai découvert la facette originale du carnaval, pas celle d’une orgie géante durant plusieurs jours que relaient médias avec plaisir chaque année.

cimg3926

photo personnelle

Ce que j’aime dans le carnaval

❀ D’abord, c’est un peu évident, j’adore me déguiser, et ce depuis que je suis toute petite. Déjà en France je regrettais que le carnaval ne soit plus fêté passée l’école maternelle (un signe pour ma vie future?). Alors forcément, à Cologne, j’ai trouvé inconsciemment un petit bonheur :). Et je trouve les costumes des plus anciennes associations très beaux, et ils représentent tellement bien la culture d’un autre temps! De manière générale, je trouve également joli ce mix de couleurs que l’on retrouve à carnaval avec tous les costumes!

❀ J’aime cette tradition millénaire qui arrive encore à faire bouger autant de gens (nb: pour le côté traditionnel là aussi, pas pour les orgies) et dont le succès ne s’est jamais démenti, peu importe les difficultés traversées. Pour beaucoup de gens, le carnaval c’est la promesse d’une parenthèse joyeuse dans une année, une période difficile.

❀ En prolongation de ce point, j’aime cette joie qui déborde au moment de carnaval. Pas besoin de se forcer pour oublier un peu le quotidien qui devient malheureusement de plus en plus noir et inquiétant. Et cette bouffée d’oxygène fait du bien! Carnaval, c’est la certitude de passer quelques heures à seulement sourire et être heureux, et cela plusieurs jours/semaines par an, chaque année! Encore plus efficace que le football!

❀ Je m’en rends compte particulièrement cette année, mes connaissances en dialecte Kölsch ont fait un boum! Et ça, je le dois à 95% au carnaval, aux gens qui ne parlent que Kölsch à cette période de l’année, à toutes les chansons entraînantes que chacun chante encore et encore.  Alors carnaval est une période idéale pour améliorer ses aptitudes en Kölsch.

❀ J’aime le fait qu’aucun autre événement est capable de souder autant les foules! Lors du défilé du Rosenmontag, chaque année viennent de plus en plus de visiteurs, qui dépassent déjà le nombre d’un million! Soit l’équivalent de tout Cologne (qui compte un million d’habitant)!! Même la coupe du monde de foot ne fait pas aussi bien!

❀ Faire le carnaval avec les enfants au Kindergarten a bien sûr une autre dimension, ils voient cela d’un autre œil et pourtant ils sont tous aussi fans et connaissent toutes les chansons sur le bout des doigts. Je vous l’ai dit, tout le monde a Cologne est touché par le carnaval! De 0 à 170 ans!

❀ Ah et puis j’aime aussi beaucoup la plupart des chansons spéciales carnaval, des chansons populaires, qui parlent à tout le monde, entraînantes et parfois émouvantes

DSC_5087-e1424986740860

Die Prinzengarde de Cologne

Donc voilà, carnaval, on aime ou on n’aime pas (mais franchement, chaque fois que j’ai entendu que quelque n’aimait pas le carnaval, c’était à cause de ces trop fameuses orgies, donc c’est certes une bonne raison, mais pas valable si on prend le temps de connaître le carnaval du bon côté). Sans être une grande fan, j’aime cette période pour les raisons citées et aussi parce que dans la belle-famille, tout le monde est hyper heureux, le bonheur c’est contagieux!! Et d’ailleurs, cela risque d’être encore pire l’année prochaine puisque ma future belle-mère devrait faire partie du Dreigestirn, en parallèle de la préparation de notre mariage, cela va être une très grosse année pour notre famille!

St Nicolas

En ce dimanche 6 décembre, je ne pouvais écrire un article autre que sur St Nicolas, que les petits et grands allemands célèbrent aujourd’hui. Le sujet avait déjà été abordé brièvement dans cet article.

St Nicolas est fêté dans la plupart des pays de l’Europe de l’Est, ainsi que dans quelques régions de France. Cette tradition est née en Turquie au 3e siècle après J.C. alors que le bon St Nicolas aurait ressuscité trois enfants tués par un boucher. Depuis ce miracle, St Nicolas est vu comme le protecteur des enfants. Son apparence est très similaire à celle du Père Noel : vieux monsieur avec une longue barbe blanche et un manteau rouge. Cependant il se différencie aussi très facilement du Père Noel grâce à sa mitre et sa crosse en demi-cercle. Et là où le Père Noel est accompagné de ses rennes, Nicolas vient avec un petit âne gris qui porte les cadeaux destinés aux enfants.

On célèbre la St Nicolas le 6 décembre qui est, en Allemagne entre autre, une date presque plus importante que le 25 décembre. La nuit du 5 au 6 décembre, St Nicolas parcourt le ciel avec son petit âne pour distribuer des cadeaux aux enfants. Afin de le remercier, les enfants auront placé au soir du 5 décembre une assiette avec de petits gâteaux (ou un verre de bière selon le souhait des parents ;)) et auront déposé leurs chaussures fraîchement nettoyées et polies pour recevoir les offrandes. A noter que les cadeaux sont au moins aussi gros que ceux du 25 décembre, une autre raison d’attendre donc impatiemment cette date pour les enfants! Les adultes par contre recevront soit une petite babiole ou du chocolat, soit rien du tout. La fête de la St Nicolas est vraiment spécifique pour les enfants.

Bien plus tard, au 16e siècle, le Père Fouettard est apparu aux côtés de St Nicolas. Pour sa part, plusieurs légendes s’accordent pour dire qu’il serait né en France. Il accompagne Nicolas la nuit du 5 décembre et distribue des coups de fouet aux enfants qui n’ont pas été sages.

En France, et partout dans le monde, le Père Noel est la figure emblématique des fêtes de fin d’année. Mais il est juste de rappeler que celui-ci doit son image à St Nicolas. Comme vous le savez peut être, le Père Noel était à la base vert et sans importance. Et puis il a fallu qu’une très grande marque le mette en scène, lui donne sa couleur rouge et voilà la star des années à venir qui était née!

saint-nicolas-380